Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Revue de presse (4)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 33, 34, 35
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 03/07/19 09:59    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques tentatives d'explication pour les séries à succès.
- Fruits Basket (Another compris ?) : A ce jour le shôjo le plus vendu en France, donc succès compréhensible.
- Made in Abyss : Le manga arrive après un anime à l'excellente réputation. Or, avec des titres comme Sword Art Online ou Fate, Ototo est très identifié auprès de ce public "otaku" friand d'anime et d'oeuvres multi-support.
- Je ne connais pas Moriarty, mais à première vue, nous nous situons dans la veine de Black Butler, autre titre à succès de l'éditeur Kana et dans la même collection. Black Butler qui lui-même se trouve dans la lignée de ces shônen comptant un lectorat largement féminin, qui ont tendance à bien fonctionner en France depuis quelques années (Blood Cross, Pandora Heart,...)
- De leur côté, les séries Ki-oon fonctionnent généralement parce que ce sont des séries Ki-oon, un éditeur avec un bon socle de lecteurs, et surtout, qui défend chaque titre et sait communiquer. A ce titre, le plus surprenant n'est pas tant le succès d'un Black Torch que le (relatif ?) échec du dernier Tetsuya Tsutsui ; un titre de piètre qualité, mais si la qualité entrait en ligne de compte dans les ventes, ça se saurait Très content
- La vraie surprise reste pour moi Kingdom, certes un gros vendeur au Japon, ce qui n'est en rien une garantie sur le marché français. Meian a finement joué son coup ; en même temps, cette filiale d'IDP s'est vraiment montée pour ce projet en particulier et pouvait donc se permettre d'y consacrer du temps. Un joli pied de nez à tous les professionnels qui viennent nous expliquer que les séries trop longues et au dessin trop typé n'ont aucune chance en France (enfin, cela ne vaut vraiment que pour les shônen récents, hein, faut pas déconner). Reste tout-de-même à voir les ventes après une vingtaine de tomes.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/07/19 10:37    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
- On sait, depuis longtemps, que les femmes achètent (cèdent à l'acte d'achat), plus que les hommes. Du coup, question ultra importante : où seraient le marché de la BD et du manga si les femmes arrêtaient d'acheter (et passaient aussi facilement aux scans que les hommes) ? Parce que, tel que je le comprends, le marché de la BD tient pour beaucoup à la démarche d'achat réalisée par des gens qui ne les lisent pas. Autant dire que sa progression est maintenue en hausse artificiellement et que ça n'a aucun rapport avec la qualité ni même seulement le contenu des bouquins.


C'est n'est pas un marché "maintenu en hausse artificiellement", mais plutôt un aspect structurel. Les femmes achètent plus, parce que ce sont des mères de famille qui sont responsables de l'acte d'achat pour des enfants qui n'ont pas de ressources propres.
Il faut se méfier des moyennes, elles lissent et mélangent des réalités très différentes. La comparaison des graphiques p19 (acheteurs) et p20 (lecteurs) montre bien l'écart qui existe entre acheteurs et lecteurs, notamment pour ce qui est des lectrices: pour faire une côte mal taillée, les femmes sont responsables de la moitié des achats en BD Franco-Belge, mais ne représentent qu'un quart du lectorat (hors BD jeunesse).
Il ne faut pas non plus oublier la dimension cadeau qui renforce encore cette dimension: le lectorat est masculin, c'est à lui qu'on fait un cadeau, et la personne qui s'occupe de l'achat est très souvent une femme.

sushikouli a écrit:
Là où je suis encore plus sceptique, c'est : 60% de femmes achètent des mangas, seulement 45% en lisent, mais le shôjo n'est qu'à 8% de PDM. Question 1 : Pourquoi continuer à publier du shôjo s'il n'est pas raccord avec les attentes du lectorat francophone ? Qu'attendent les éditeurs pour trouver et produire les histoires attendues ? (Parce que ça montre quand même qu'ils ne comprennent pas leur public, et ça ne date pas d'hier.)


Tout d'abord, il faudrait savoir quelle est la part des sorties qui relève du shôjo -- je n'ai pas trouvé ce chiffre dans le bilan sur Journal du Japon, mais il a son importance. 5% des sorties qui contrôleraient 9% du marché, c'est une super performance; 25% des sorties qui contrôlent 9% du marché, c'est une catastrophe. Sans compter que cela pourrait être encore plus compensé par quelques gros succès -- après tout, le marché du manga est globalement catastrophique au niveau des ventes, sauf que le haut du panier déchire tout, si je caricature un peu.

Et puis il y a le fameux "syndrome du rose" (le terme est de ma chère et tendre et légitime) qui est que les filles vont plus facilement lire des publications pour garçons que l'inverse. Et cela se retrouve dans les profils de lectorat des revues au Japon, mais aussi quand on regarde les tirages des revues.
En 2018, pour prendre les revues qui vendent le plus sur leur segment, le Jump tirait à 1,8m d'exemplaires, alors que Ciao était à 416k, soit un rapport de 4 pour 1, en étant sympa. Rappelons de plus que les trois premiers magazines shônen au Japon sont des hebdos, alors que les trois premiers magazines shôjo des mensuels.
Juste sur ces premiers titres, on a par mois 11,5m de magazines shônen vendus pour 705k de magazines shôjo, soit un rapport de 16:1. En part de marché, cela représente 5,8% pour le shôjo, ce qui remet un peu les choses en perspective, non?

sushikouli a écrit:
- Second point, en lien avec le premier : 64% des BD achetées sont destinées à des hommes (icono 1), mais 48% des BD jeunesse, et 45% des mangas sont lus par des femmes. J'ai beau ne pas être un génie des maths, je vois quand même qu'il y a un truc qui ne colle pas.


Je confirme, tu n'es pas un génie des maths.
Si l'on considère le poids des différents segments, on a: 7.3m d'exemplaires pour la BD Jeunesse, 16.7m d'exemplaires pour le manga, et le reste (19.6m) en comics et BD Franco-Belge avec un lectorat très masculin (listé à 25% de lectrices sur le graphique p20) -- et un calcul rapide confirme ce chiffre, puisque je tombe sur 24% de lectrices.
Le détail rapide, si vous voulez tenter cette expérience chez vous:

43.6m (marché global) x 36% de lectrices = 7.3m (BD Jeunesse) x 48% de lectrices + 16.7m (manga) x 45% de lectrices + 19.6m (tout le reste) x 24% de lectrices

On a beau avoir la moitié du marché (grosso modo) à parité, si l'autre moitié présente une majorité masculine écrasante, la moyenne reflétera un large majorité masculine.

sushikouli a écrit:
- Dernier point : Dans un marché qui pèse 43 millions d'ex vendus, où on m'explique que 52% sont achetés par des tiers, je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse définir avec certitude le profil type du lecteur. Surtout quand on voit des profils comme ceux de Cyril, Taliesin, Melvin, Gemini ou Yakutake ici (qui en 1 mois défient les stats annuelles de cette enquête - et ils ne sont probablement pas les seuls).


C'est la limite de cette étude, et je l'ai souligné plusieurs fois. C'est une étude sur les acheteurs, faite à destination des libraires, ce qui a son importance. On a quelques éléments sur le lectorat, qui sont des indications, mais je les prends avec des pincettes. On a ailleurs des études sur le lectorat lui-même, mais la plus récente (2011) commence à dater un peu; normalement, le DEPS (Ministère de la Culture et de la Communication) fait régulièrement une grande enquête sur les Pratiques Culturelles des Français (la dernière en 2008), mais je n'ai pas vu signe d'une nouvelle vague.

Cependant, prendre des exemples de très gros consommateurs et dire que l'on ne peut pas déterminer le profil type de l'acheteur, c'est absurde. Bien sûr qu'ils ne seront pas reflétés par le profil type de l'acheteur, puisque ce ne sont pas des acheteurs type.
J'ai par ailleurs souligné combien je ne suis pas satisfait par les approches par moyenne -- je trouve plus intéressant de mettre en avant des typologies. Mais c'est plus complexe, j'imagine également que l'étude publiée est un produit d'appel pour utiliser plus avant les solutions proposées par GfK, et que c'est là que l'on peut véritablement avoir de la granularité.

sushikouli a écrit:
Par ailleurs, je suis d'accord avec Paul Ozouf et Melvin : ce succès massif des middle-seller, ou séries moyennes qui deviennent des best-seller, est un phénomène réellement nouveau qui mérite d'être interrogé pour ce qu'il est. Objectivement, s'il était le fait des trentenaires et des quadra, il aurait forcément dû commencer plus tôt.

Je n'ai pas de chiffres récents, donc je ne peux pas statuer sur 2018. Par contre, j'ai l'impression qu'on a toujours eu ce genre de structure sur le marché (je pense à des Death Note, des Monster, etc.) de titres middle-sellers en embuscade derrière les gros.

Quant au fait de viser les trentenaires ou les quadra, il fallait d'abord que ce marché existe. Il y a un vieillissement du lectorat manga, et si l'on considère que le gros boom du segment s'est passé autour de 2005-2006, avec des lecteurs de 15-20 ans, quinze ans plus tard ceux-ci ont tout juste 30-35 ans. Il y a cinq ans, ils n'étaient pas encore trentenaires...

sushikouli a écrit:
Enfin, si j'en crois cette pyramide des âges datée de cette année, l'augmentation des ventes peut être imputée à une augmentation naturelle de la taille du public cible. On constate d'ailleurs que la baisse des ventes de manga entre 2008 et 2014 correspond à un creux dans la pyramide des âges des français qui ont aujourd'hui entre 20 et 30 ans - et qui étaient donc le coeur de cible à l'époque. Et si j'ai raison, si effectivement les gens achètent plus de BD/manga aujourd'hui parce qu'ils ont plus de jeunes dans leur entourage à qui les offrir, le segment est voué à se casser la gueule d'ici 5 à 8 ans tout seul comme un grand. (d'ailleurs, grosso-modo, les courbes d'évolutions des ventes de manga en France suivent celles de la pyramide depuis 26 ans).

Attention, corrélation n'est pas causalité, comme le rappelle le site indispensable Spurious Correlations. Il y a peut-être un élément structurel à considérer, mais à mon sens d'autres facteurs (comme l'offre disponible, une fin de cycle éditorial remplacé par un autre, l'introduction de nouveaux formats, etc.).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 03/07/19 12:58    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Je ne savais pas où mettre ça (on n'y parle pas manga), mais j'ai trouvé cette vidéo intéressante rétrospectivement : les français vus par les japonais en 1981 (et par extension, la pensée japonaise de l'époque capturée partiellement). Je ne sais pas ce qui me surprend le plus : le niveau de français des japonais à la prononciation irréprochable, les femmes qui parlent librement de sexe devant les caméras ou bien les défauts des français toujours d'actualité aujourd'hui...


Au moins, on ne pourra pas dire que les français ne sont pas constants dans leurs défauts XD
J'ai bien ri en la regardant, je vais la faire tourner ^^
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 03/07/19 16:09    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
le terme est de ma chère et tendre et légitime

Pourquoi cette précision ? Y en a une illégitime ? Clin d'oeil

Le flood étant fait, revenons aux choses sérieuses. (Je ne reviens pas sur les points où nous sommes d'accords)
Citation:
C'est n'est pas un marché "maintenu en hausse artificiellement", mais plutôt un aspect structurel.

Toujours pas convaincu. Pour moi, une énorme partie de l'économie française repose sur ce que tu appelles "l'aspect structurel" : le foie gras et les huîtres à Noël, le Champagne à nouvel an, les chocolats à Pâques... Plein de choses que les gens achètent machinalement, structurellement, par habitude, et qui ne ferait pas autant de ventes si les gens réfléchissaient. Et, à mes yeux, ça vaut aussi pour le marché automobile, celui de la téléphonie mobile ou encore celui du livre ou du Cinéma (cf Disney qui refait en "live" tous ses grands classiques). Liste non exhaustive. En bref, pour moi, y a plein de secteurs qui devraient déjà s'être cassé la gueule (quand tout le monde aura deux smartphones, et sera passé par tous les opérateurs, ils finiront bien par arrêter d'acheter...)

Un livre, c'est un cadeau facile, pas cher, et qui donne bonne conscience. Pour autant, les gens achètent-ils réellement ce dont les bénéficiaires ont envie ? Je passe beaucoup de temps en librairies, et c'est dingue les quantités de livres dit classiques que les profs de collèges et lycées font acheter à leurs élèves. Mais toujours les mêmes d'une année sur l'autre. ça biaise forcément aussi les analyses et les chiffres de ventes.

Sans compter, encore une fois, que la rotation ultra-rapide des nouveautés et le turn-over régulier influence forcément les achats. Dommage qu'on ne puisse pas savoir quel CA serait généré par le marché si les éditeurs publiaient 2x moins de titres. Mais si on considère que 21 millions de manga / BD auraient trouvé preneur peu importe le nombre de livres publiés, ça laisse aussi songeur.

Citation:
Les femmes achètent plus, parce que ce sont des mères de famille qui sont responsables de l'acte d'achat pour des enfants qui n'ont pas de ressources propres.

Évidemment. Dès lors, est-ce pertinent d'enfoncer des portes ouvertes en le mettant en avant dans l'étude ? (à part pour caresser les féministes dans le sens du poil et inciter ces dames à continuer leurs pratiques de consommatrices utiles)
Citation:
les femmes sont responsables de la moitié des achats en BD Franco-Belge, mais ne représentent qu'un quart du lectorat (hors BD jeunesse).

Question a 1 million : pourquoi n'offrent-elles pas de livres / BD / mangas aussi aux filles ? Peut-on y voir là un comportement sexiste inconscient ? (dans un sens comme dans l'autre, d'ailleurs - il y a clairement une inégalité de traitement)
Citation:
les filles vont plus facilement lire des publications pour garçons que l'inverse

C'est un constat déjà fait depuis 15 ou 20 ans. Ce qui me paraît anormal, c'est que personne ne semble en tirer de leçons, d'autant plus que l'édition est un milieu très féminin.
Citation:
C'est la limite de cette étude, et je l'ai souligné plusieurs fois.

Ce qui ne t'as pas empêché de balayer mon argument sur le changement de génération des lecteurs avec un "Non." ferme et catégorique appuyé par ladite étude.
Citation:
Par contre, j'ai l'impression qu'on a toujours eu ce genre de structure sur le marché (je pense à des Death Note, des Monster, etc.) de titres middle-sellers en embuscade derrière les gros.

Certes. Mais les précédents étaient tous précédés d'une certaine notoriété. Cette année, certains titres sortent de nulle part : L'atelier des sorcier, Beyond the clouds, No game no life, Otaku Otaku... Sans parler de Kingdom et ses 50 tomes prévus au rythme de 2 par mois qui aurait pu refroidir les gens. Là où je te rejoins à 500%, c'est qu'il y a assurément plusieurs explications. Ce serait aussi intéressant de savoir qui achète et lit ces 20 titres en particuliers.
Citation:
Quant au fait de viser les trentenaires ou les quadra, il fallait d'abord que ce marché existe. Il y a un vieillissement du lectorat manga, et si l'on considère que le gros boom du segment s'est passé autour de 2005-2006, avec des lecteurs de 15-20 ans, quinze ans plus tard ceux-ci ont tout juste 30-35 ans. Il y a cinq ans, ils n'étaient pas encore trentenaires...

La génération Goldo / Club Do a entre 40 et 50 ans. Pour moi, y a un retard de 5 ans dans ta perception des choses. Ki-oon a construit son catalogue sur le seinen (et ils fêtent leurs 15 ans). Komikku aussi. Pour moi, on arrive dans la phase où les 2 premières générations se désengagent du manga.
Citation:
Attention, corrélation n'est pas causalité, comme le rappelle le site indispensable Spurious Correlations.

ça te dérangerait à ce point-là que j'ai raison ou que je remarque un truc que t'as pas vu ? Mort de rire Mort de rire Mort de rire
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 03/07/19 17:18    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Pour moi, une énorme partie de l'économie française repose sur ce que tu appelles "l'aspect structurel"

Tu as mal compris ce que je voulais dire par "l'aspect structurel". Les femmes achètent plus de bande dessinée simplement parce que ce sont plus elles qui font les courses, et qui donc vont acheter des livres pour les enfants. Cela évoluera peut-être à l'avenir, avec les nouvelles donnes des rôles dans le couple, mais cela impacte principalement la constitution de la population des acheteurs, et non pas celle des lecteurs.

Tu évoques un structurel qui n'a rien à voir -- les exemples que tu donnes tombent plutôt dans les achats "réflexes", et pour moi cela ne ressort pas du structurel, mais des pratiques. La pratique d'offrir des livres à Noël est un truc très implanté, depuis des années. Cela changera peut-être, mais force est de reconnaître que les nouveaux albums d'Astérix continuent de beaucoup vendre, et ce en dépit de leur qualité variable.
Ça se saurait, si les actes d'achats étaient uniquement basés sur du logique et du rationnel (ce que tu sembles suggérer). Mais les différentes modes et tendances qui se succèdent démontrent plutôt le contraire.

sushikouli a écrit:
Citation:
Les femmes achètent plus, parce que ce sont des mères de famille qui sont responsables de l'acte d'achat pour des enfants qui n'ont pas de ressources propres.

Évidemment. Dès lors, est-ce pertinent d'enfoncer des portes ouvertes en le mettant en avant dans l'étude ? (à part pour caresser les féministes dans le sens du poil et inciter ces dames à continuer leurs pratiques de consommatrices utiles)

Tu trolles.
Je l'ai déjà précisé, l'étude est faite par GfK pour le SNE, et présentée aux libraires durant les Rencontres Nationales de la Librairie. Ce qui intéresse le libraire, c'est le responsable de l'acte d'achat. Donc on leur parle des mères de famille, parce que c'est important pour eux.

sushikouli a écrit:
Citation:
les femmes sont responsables de la moitié des achats en BD Franco-Belge, mais ne représentent qu'un quart du lectorat (hors BD jeunesse).

Question a 1 million : pourquoi n'offrent-elles pas de livres / BD / mangas aussi aux filles ? Peut-on y voir là un comportement sexiste inconscient ? (dans un sens comme dans l'autre, d'ailleurs - il y a clairement une inégalité de traitement)

Elles le font, tant que les filles lisent de la bande dessinée (soit avant 10-15 ans). Plusieurs études montrent qu'il y a une masculinisation de la lecture de bande dessinée à ce moment-là. Avec comme facteurs probables tant l'offre que la demande. En fait, c'est le moment où les filles se tournent vers le roman, donc on leur offre probablement encore des livres, simplement, ceux-ci n'ont plus d'images.

sushikouli a écrit:
Citation:
C'est la limite de cette étude, et je l'ai souligné plusieurs fois.

Ce qui ne t'as pas empêché de balayer mon argument sur le changement de génération des lecteurs avec un "Non." ferme et catégorique appuyé par ladite étude.

Oui, parce que (et on l'a vu plus haut), je maîtrise un peu plus la partie mathématique de l'analyse, ainsi que l'aspect méthodologique. Il y a des points sur lesquels l'étude a ses limites (pas de typologies de lecteurs, ce que je soulignais) et d'autres sur lesquels elle donne plus de grain à moudre (comme la question de l'âge des lecteurs de manga).

Mais je note que, une fois de plus, ce n'est pas l'honnêteté intellectuelle qui t'étouffe dans ce genre de discussion.

sushikouli a écrit:
La génération Goldo / Club Do a entre 40 et 50 ans. Pour moi, y a un retard de 5 ans dans ta perception des choses. Ki-oon a construit son catalogue sur le seinen (et ils fêtent leurs 15 ans). Komikku aussi. Pour moi, on arrive dans la phase où les 2 premières générations se désengagent du manga.

Les chiffres de l'étude sur les acheteurs (et on peut supposer que les lecteurs de 40 ans et plus achètent leurs bouquins eux-mêmes et n'ont pas besoin de leur maman pour ça) montrent que les 40 ans et plus ne représentent que 31% des acheteurs de manga. La version 2018 ne va pas plus loin dans le détail, mais on avait plus de choses dans la version 2016 qui indiquait que les 40 ans et plus réalisaient 30% des achats en volume, mais que les lecteurs de 40 ans et plus ne pesaient que pour 3% des mêmes achats en volume. Soit massivement un achat pour les enfants, et un lectorat effectif de cette génération Goldo / Club Do très réduit (génération à laquelle j'appartiens, et je fais partie des très gros consommateurs de bande dessinée).
Et très honnêtement, je suis entouré au boulot de personnes qui sont généralement très impliqués culturellement parlant, mais il y en a très peu qui connaissent quoi que ce soit en bande dessinée, et donc encore moins qui en consomment.

sushikouli a écrit:
Citation:
Attention, corrélation n'est pas causalité, comme le rappelle le site indispensable Spurious Correlations.

ça te dérangerait à ce point-là que j'ai raison ou que je remarque un truc que t'as pas vu ? Mort de rire Mort de rire Mort de rire

Contrairement à toi, je n'ai aucun problème à reconnaître mes limites ou à revoir mes positions quand je me suis trompé. Et pour info, c'est un facteur que j'évoquais pour les évolutions du marché japonais dans un article pour 9e Art il y a dix ans, donc oui, c'est un élément que je regarde. Mais avant d'aller chercher dans cette direction, il y a d'autres facteurs plus directement impactant qu'il me semble nécessaire de considérer. Et je reste sur le fait que l'argument comme quoi "oh regardez, les courbes bougent pareil" n'est pas suffisant pour faire argument d'autorité.

Surtout quand on regarde l'évolution du manga et du reste de la bande dessinée (qui, pourtant, a une bonne part liée aux jeunes lecteurs), et qu'il ne ressort pas d'évolution globale commune -- ce qui serait le cas s'il y avait véritablement un impact démographique.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 03/07/19 19:30    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Question a 1 million : pourquoi n'offrent-elles pas de livres / BD / mangas aussi aux filles ? Peut-on y voir là un comportement sexiste inconscient ? (dans un sens comme dans l'autre, d'ailleurs - il y a clairement une inégalité de traitement)


C'est marrant : j'avais prêté à une petite cousine quelques mangas et, pour commencer, j'étais parti sur du shojo : Card captor Sakura et Blue spring ride. Ca ne l'a pas du tout intéressé ; du coup, j'ai essayé Dragon ball et Dragon quest et elle apprécie davantage.

Citation:
je me demande s'il n'y a pas simplement un vieillissement du lectorat manga, qui bénéficie d'un pouvoir d'achat plus important


C'est clairement le cas en ce qui me concerne. Quand j'étais étudiant, je devais avoir une à cinq séries en cours en même temps. Maintenant, j'en ai une cinquantaine (plus le stock, vu que je ne revends que très peu). Il y a vraiment beaucoup de mangas intéressants et originaux qui sortent, et dans des styles très différents.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 08/07/19 12:17    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
Contrairement à toi, je n'ai aucun problème à reconnaître mes limites ou à revoir mes positions quand je me suis trompé.

Finalement, je me suis totalement trompé à ton sujet ! Tu es tout à fait capable de faire de l'humour et de donner dans l'autodérision. Mort de rire Mort de rire Mort de rire
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/07/19 02:19    Sujet du message: Répondre en citant

Ayé ! Takeshi Obata se laisse prendre en photo (il a le même coiffeur que les équipes de Coyote et d'ATOM !) ! L'expo qui lui est consacrée a l'air géniale !


Pour l'occasion (spéciale cassedédi pour Spawn !), le mangaka a réalisé un chapitre inédit de 87 pages de Death Note, disponible sur le site de Jump + depuis quelques heures !



Je ne fais pas la chasse aux liens, mais j'invite chacun à checker les articles et interviews post-Japan Expo. J'ai lu plein de textes intéressants, à commencer par les interviews de Rie Aruga.
_________________
Entre ce que je pense, je veux dire, je crois dire, je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins 9 raisons de ne pas se comprendre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 08/09/19 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

Une interview d'Adachi : http://www.lefigaro.fr/bd/les-confidences-exclusives-de-mitsuru-adachi-mangaka-roi-de-la-comedie-romantique-20190908
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 09/09/19 16:50    Sujet du message: Répondre en citant

Ce bon vieux Adachi, je suis content de pouvoir lire une interview de cet auteur !
Bon par contre, ce n'est pas très passionnant et on n'apprend rien de vraiment neuf... Ah si, le meilleur lanceur de tous ses mangas de baseball est donc Hiro !
Je lui aurais volontiers demandé pourquoi il refaisait toujours la même chose et si il n'aurait pas envie de prendre quelques risques de manière à surprendre ses lecteurs avant de finir sa carrière. Mais c'est le genre de question qui pourrait être interprétée de manière négative, on marche sur des oeufs là... Mort de rire
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 33, 34, 35
Page 35 sur 35

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation