Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[LE PACTE DES YÔKAI]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 04/04/10 02:02    Sujet du message: [LE PACTE DES YÔKAI] Répondre en citant



Après le regretté Cortège des cent démons, après la sortie de Onmyôji - celui qui parle aux démons chez Akata, voici venir Le pacte des yôkai, toujours chez Akata. Le pacte des yôkai est écrit par Yuki Midorikawa, comporte actuellement 9 volumes au Japon, 8 en France, et a été adapté en anime en deux saisons de 13 épisodes chacune. Le manga semble donc connaître un certain succès au Japon, mais j'ignore ce qu'il en est ici.

En résumé succinct, Le pacte des yôkai nous conte l'histoire du lycéen Takashi Natsume qui a le don de voir des yôkai depuis sa prime jeunesse. A cause de ce talent, il a souvent été traité de menteur et a connu la solitude. Orphelin, il a été trimballé de famille d'accueil en famille d'accueil sans jamais avoir pu s'intégrer. De ce fait, Natsume est solitaire et a toujours eu du mal à se lier. Traqué par les yôkai, c'est alors qu'il est poursuivi par l'un d'eux que sa vie change: il fait la rencontre d'un chat qu'il délivre, Maître Griffou, qui lui parle d'un carnet de yôkai possédé par sa grand-mère Reiko. Ce carnet comporte les noms de nombreux yôkai liés à Reiko, celui possédant le carnet pouvant se faire obéir de ces yôkai. Ainsi, nombreux sont à la recherche du dit carnet.

Le pacte des yôkai, lorsque Akata l'avait présenté avant sa sortie, me faisait furieusement penser au Cortège des cent démons. Un personnage assez solitaire, un don de medium subi, des yôkai qui en veulent à la vie du héros, etc... mais à la lecture, le tout y est heureusement différent. Et finalement, tant mieux. C'est une série bien plus accessible et aux questions plus "adolescentes" que Le cortège des cent démons ou Onmyôji - celui qui parle aux démons dans la catégorie des yôkai dessinés par des femmes. En effet, il est beaucoup question de solitude, de rejet, d'abandon, de crainte de faire souffrir l'autre, de se lier aux autres, pas mal de problématiques qu'on peut trouver dans d'autres titres (Fruits Basket, tiens). On a pas cet air détaché du Cortège des cent démons qui s'intéressait à peine à la vie lycéenne de son héros, par exemple.

Il s'agit d'une série fortement sympathique, on y accroche vite. Si je me souviens bien, j'ai trouvé le premier volume parfois confus au niveau de la narration mais cela s'arrange très vite et dés le volume 3, j'ai trouvé une meilleure qualité au tout. Ou alors, c'est une question d'humeur. Mais globalement, j'ai vraiment trouvé une amélioration avec le volume 3, et en lisant le volume 4, ça s'est effectivement confirmé. J'ai eu un peu de mal avec le thème du rejet et de la solitude, j'avais un peu peur d'un effet Fruits Basket mais même si cet aspect est développé, cela ne m'a pas dérangé.

L'ambiance est très douce et poétique. Le trait lui-même y est doux. C'est sans doute la série des trois citées sur les yôkai que je trouve la plus douce, que ce soit au niveau ambiance ou dans son dessin. Une certaine fragilité se détache de la série, j'ai l'impression que Natsume va parfois me rester sur les bras. Il y a aussi pas mal de sensibilité et des touches d'émotions.

Quant à l'histoire, je n'ai pour le moment lu que 4 volumes (les trois premiers il y a bien un an... donc les souvenirs flous) et je dois dire qu'à part les petits résumés à chaque début de chapitre, j'y ai vu peu de défauts. Il faudrait que je relise d'ailleurs. Outre Natsume, on voit d'autres personnages qui prennent peu à peu une importance dans la vie du héros, celui-ci apprend donc à tisser des liens (humains ou parfois avec des yôkai), à vivre une vie d'adolescent malgré ses dons, et à moins craindre les yôkai. Il semble en tout cas sur une voie positive. Pour le moment, il n'y a pas de véritable intrigue générale qui se tisse mais je ne sais pas ce qu'il en sera par la suite.

Il y a pas mal d'humour dans cette série, notamment avec Maître Griffou qui suscite souvent des disputes. Mais je dois dire que ce gros chat rond (à l'apparence bien plus classe quand il est libéré) me séduit beaucoup moins que les deux oiseaux du Cortège des cent démons.

Bref, voici une autre série que j'aime bien. J'ignore si on a beaucoup de lecteurs pour Le pacte des yôkai dans ce forum mais j'ai tout de même voulu créer ce topic...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
elynehil
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 14 Fév 2006

Message Posté le : 04/04/10 09:15    Sujet du message: Répondre en citant

À noter que si les premiers tomes sont effectivement composés d'histoires plus ou moins indépendantes (ou prépubliées comme telles), d'où les petits résumés de début de chapitre, ça change à partir du tome 7 - si j'ai bien compris, la série a changé de magazine de prépublication. J'aimais déjà beaucoup auparavant mais je trouve que la série gagne ainsi en puissance, puisque cela permet à l'auteure de développer davantage certains thèmes, dans le tome 7, les relations de Natsume avec d'autres exorcistes, dont les motifs ne sont pas toujours aussi bienveillants que les siens, et dans le tome 8, ses relations avec ses camarades d'école, qui n'étaient que survolées dans les premiers tomes, notamment celui qui est capable de percevoir vaguement les yôkai. Je trouve que la série a donc nettement gagné en qualité. J'espère que l'auteure va revenir plus tard sur l'histoire de Reiko, la grand-mère, et du carnet d'amis, qui n'était pour l'instant présente que sous la forme 1/ un yôkai vient réclamer son nom à Natsume, 2/ quelques péripéties, il le lui rend, 3/ il découvre au passage l'histoire commune du yôkai et de sa grand-mère.
_________________
"It is a far, far better thing that I do, than I have ever done;
it is a far, far better rest that I go to, than I have ever known."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 15/04/10 14:01    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai hâte de voir la suite alors !!!! De mon côté, ça ne m'a jamais dérangé le côté histoires ne se suivant pas et j'espère que l'intrigue sera donc à la hauteur. Le pacte des yôkai est ce genre de titre très relaxe que j'aime lire lentement, je trouve ça si reposant Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Heiji
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 15/04/10 14:43    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
si j'ai bien compris, la série a changé de magazine de prépublication

A partir du tome #05 la série est passée du Lala Dx (Bimestriel) au Lala (Mensuel).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
elynehil
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 14 Fév 2006

Message Posté le : 15/04/10 15:28    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, j'avais oublié les détails ^^
_________________
"It is a far, far better thing that I do, than I have ever done;
it is a far, far better rest that I go to, than I have ever known."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 20/06/10 16:32    Sujet du message: Répondre en citant

Je reviens de loin mais oui, j'ai lu le volume 5 du Pacte des yôkai Très content !!!!



Si je mets une image, c'est pour faire un petit commentaire sur la couverture... Je ne sais pas si c'est moi seule mais je trouve Natsume très raté sur le volume 5... On dirait qu'il est beaucoup trop squelettique et je n'ai pas l'impression même de visage, de retrouver mon sympathique héros... mais ce n'est qu'un aparté.

Dans ce volume, plusieurs histoires. La première met en scène Natsume qui part en vacances avec des amis dans une auberge pour réviser, et fait la rencontre d'une sirène. Ici, on voit donc Natsume se rapprocher un peu de ses camarades car il part tout de même plusieurs jours avec eux, mais les histoires surnaturelles se concentrent sur une communication manquée. La deuxième intrigue prend deux chapitres et constitue le coeur du volume. Natsume fait la rencontre de Taki, une jolie fille de sa classe qui est maudite par un yôkai. Elle parvient à voir les yôkai grâce à des cercles qu'elle trace sur le sol. Natsume va donc l'aider, et cette jeune fille connaîtra donc une partie du secret de celui-ci. Il perd aussi momentanément le pouvoir de voir les yôkai. La troisième histoire se concentre sur un drôle de yôkai qui attaque la maison des Fujiwara. Le tuteur de Natsume lui raconte alors une histoire qui prouve qu'il a sûrement connu sa grand-mère Reiko. Quant au bonus, il met en scène Tanuma qu'on a assez peu vu (dans le volume 3 je crois), qui ne peut pas voir les yôkai mais juste leur ombre. Point de vue externe sur notre héros donc Sourire.

Bref, c'est encore une fois un très beau volume, fort intéressant. On ne se lasse pas des aventures de Natsume qui mêlent fantastique, humour (maître Griffou le tanuki Mort de rire ) et surtout les sentiments. Le thème est toujours celui de la communication, des personnes différentes qui n'arrivent pas trop à s'ouvrir aux autres ou des amitiés qui ont du mal à se faire (la première histoire avec la sirène, une amitié qui s'est un peu mal terminée et qui a bouffé la vie d'une personne). Quelque part, cela me fait un peu penser à Fruits Basket, un secret qu'on a peur de faire partager, parce qu'on effraiera les autres, ou alors parce qu'on va les inquiéter. Natsume se rapproche peu à peu des humains, mais on remarque aussi qu'il s'attache aux yôkai, comme en témoigne le chapitre où il perd ses pouvoirs et où il semble donc assez désemparé. C'est un manga très agréable à lire, plein de douceur Sourire. A part sur la couverture, j'aime beaucoup le dessin de Yuki Midorikawa Sourire
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 27/07/10 23:09    Sujet du message: Répondre en citant

Plusieurs mois après achat, j'attaque enfin le volume 6... Décidément, le bottage de cul continue Mort de rire

Le volume 6 voit Natsume délivrer un enfant enfermé dans un coffre. Cet enfant s'appelle Kai et s'attache vite à Natsume. Visiblement, lui aussi voit les yôkai, ce qui renforce le lien entre Natsume et lui. Une fois n'est pas coutume, cette histoire ne se clôt pas en un chapitre mais en trois. Ce qui laisse alors la place à Midorikawa de placer des bonus (des points de vue de yôkai sur Natsume ou encore le personnage de Reiko la grand-mère), et de nous raconter une petite histoire n'ayant rien à voir avec Le pacte des yôkai. Encore une fois, j'ai été enchantée et touchée par la douceur de Midorikawa. Natsume est toujours aussi frêle et fragile face aux sentiments des humains, la communication n'est pas son fort mais on le voit petit à petit s'ouvrir aux autres: il a désormais des amis qui connaissent son secret telle Taki rencontrée au volume précédent, ou encore Mr Natori l'acteur exorciste, Tanuma qui peut sentir la présence de yôkai, ou encore Kai. Les malentendus sont encore là, mais on peut d'ores et déjà se dire que Natsume n'est pas sa grand-mère. Comme dit précédemment, je ne peux m'empêcher de penser à Fruits Basket lorsque je lis cette série. Les bonus sont toujours aussi plaisants, mention spéciale à l'histoire de Reiko Sourire. Celle du renardeau est super mignonne, j'aime bien son "Natsume est si gentil. La preuve, il a accepté d'adopter le chat le plus laid du monde" Mort de rire. D'ailleurs, Maître Griffou me fait beaucoup rire Sourire. Quant à la petite histoire de la fin, avec l'amour entre un professeur de lycée et une élève, je la trouve très bien racontée. Et encore une fois, on perçoit toute la douceur de la mangaka, elle a un style assez particulier.

Un volume qui m'a charmée, comme d'habitude Sourire. J'ai hâte de me plonger dans le volume 7!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 14/05/12 00:09    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai acheté le volume 11 lors de la Japan Expo, direct des mains de SHK d'ailleurs... et je n'ai jamais eu le temps de le lire. Il faut dire que l'été 2011 fut riche en événements de mon côté... Bref, faute réparée, et mieux vaut tard que jamais, j'ai enfin lu le volume 11.

La première partie du volume voit Natsume réuni à ses deux amis du lycée qui sont au courant de son pouvoir, tous invités chez Taki. Et là, intervention d'un yôkai, mais le but de l'histoire n'est pas dans cette chasse au yôkai mais plutôt dans la construction d'une belle amitié entre les trois camarades. Ainsi, Natsume se rend compte qu'il peut se reposer sur ses deux amis, surtout qu'ils connaissent son secret.

La deuxième partie est celle qui nous intéresse le plus. Enfin, on voit Natsume se souvenir de son passé difficile, et on découvre le visage de ses parents. Cette fois, il part visiter l'ancienne demeure de son enfance (qu'il a vécue avec son père), dont la gestion fut jusque là confiée à de la famille éloignée. La maison ayant trouvé un nouvel acquéreur, Natsume part voir celle-ci une dernière fois. C'est aussi l'occasion pour notre héros de se confronter à d'anciens démons, en particulier une famille qui l'avait accueilli lorsqu'il était plus jeune. Une partie fort intéressante, et superbement racontée par Yuki Midorikawa. Natsume parvient, petit à petit, à avancer dans la vie malgré un passé difficile à porter. On voit le héros sortir grandi de l'expérience, et aller de l'avant pour mener une vie heureuse.

Comme toujours, Le pacte des yôkai se bonifie de volume en volume. La petite série sympa de yôkai que je lisais pour combler mon manque du Cortège des cent démons s'est finalement faite une place à part dans mon coeur, bien plus que je ne croyais. Comme Natsume qui arrive petit à petit à tisser des liens avec les autres, Le pacte des yôkai est devenu petit à petit un indispensable que j'attends avec un plaisir non dissimulé. Pour ceux qui avaient des doutes à cause des premiers volumes, il faut savoir que Yuki Midorikawa a fait de beaux progrès en matière de narration depuis. Que de chemin parcouru...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 08/05/15 20:55    Sujet du message: Répondre en citant

Si certain-e-s se posent des questions sur le volume 17, je viens de voir sur Facebook que rien n'est prévu pour 2015.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bobo
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 27 Juil 2006

Message Posté le : 08/05/15 22:59    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'aime pas du tout la route prise par Delcourt dernièrement... Entre les derniers titres choisis ressemblant à du Pika (et pour cause...) et ses ralentissements ressemblant aussi à du Pika... Tout ça pour "laisser de la place" à de nouvelles séries... =_="
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 09/05/15 00:04    Sujet du message: Répondre en citant

pour ma part j'ai arrêter vers le 13, ça tourne en rond et il n'y a AUCUNE évolution et on peut même pas parler de "charme" car on est loin du mushishi ou le cortège des 100 démons.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 09/05/15 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

Bobo a écrit:
Je n'aime pas du tout la route prise par Delcourt dernièrement... Entre les derniers titres choisis ressemblant à du Pika (et pour cause...) et ses ralentissements ressemblant aussi à du Pika... Tout ça pour "laisser de la place" à de nouvelles séries... =_="

Moi non plus et nous sommes plusieurs à partager cet avis dans le sujet dédié à l'éditeur...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 08/09/16 00:55    Sujet du message: Répondre en citant

Pfiou, presque 2 ans pour avoir le volume suivant, l'attente a été longue. Néanmoins, comme c'est une série où on peut s'arrêter relativement facilement à n'importe quel tome, ce n'était pas non plus trop insupportable.

Même si le titre a perdu un peu de son charme par rapport à ses débuts, avec toujours un peu le même type d'histoires et de retournements, j'aime toujours autant son ambiance, ses personnages, son bestiaire, ce que l'auteur cherche à faire passer, les petites réflexions, et les dessins, oui.

Certes, c'est répétitif, mais c'est un monde dans lequel je me replonge avec plaisir, même si aucune histoire ne m'a vraiment marquée dans ce tome. L'auteure semble très fière de ses deux premiers chapitres, mais je ne comprends pas trop pourquoi, elle a créé des histoires du même genre bien plus marquantes et émouvantes que cela. Ici, il y a un petit retournement bienvenu, mais ça manque d'une vraie connexion avec les deux personnages que Natsume aide à réunir.
L'épisode spécial a cependant réussi à me rendre Natori et Matoba un peu plus sympathique, donc il y avait du bon à tirer quand même.

Vu que les premiers tomes ne sont plus disponibles, c'est une série clairement réservée aux fans de la première heure et qui n'ont pas lâché en cours de route, donc ceux qui sont restés jusque maintenant savent à quoi s'attendre et apprécieront, les autres auront déjà arrêtés depuis longtemps.
Il faudra s'attendre à une longue période entre deux tomes, mais ce n'est pas trop dommageable, tant c'est une série qui s'apprécie à petites doses de toute façon.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 14/03/19 15:03    Sujet du message: Répondre en citant

Je me rends compte que je n'ai pas posté sur la série depuis des lustres... pourtant, je la lis encore Sourire .

J'ai lu il y a quelques mois le volume 18. J'ignore pourquoi, mais je l'ai trouvé moins intéressant, peu palpitant. Par contre, je viens de terminer le volume 19 et c'est tout le contraire, la lecture fut très enthousiasmante. C'est peut-être aussi dû aux histoires plus variées.

Le volumes 19 nous offre donc 4 récits. Dans le premier récit, Natsume revoit un ancien camarade qu'il a aidé (il était tombé amoureux d'une yôkai). Il s'appelle Shibata et veut demander de l'aide à Natsume alors même qu'il va voir son ami Tanuma. Encore une histoire de yôkai dans une "maison de marionnettes" hantée. C'est drôle de voir Natsume confronté à un personnage ayant un caractère moins calme, plus bruyant.

Le deuxième récit s'intéresse à un seigneur ishiarai, un yôkai qui purifie les pierres en peignant des fleurs dessus. C'est une jolie histoire mettant en scène Natsume en compagnie de Hinoe et des "médiocres" (je les adore ceux-là Mort de rire ), où Natsume va aider un yôkai à chercher son disciple.

Le troisième récit s'intéresse à Reiko. Un yôkai va alors raconter à Natsume comment celle-ci a pu l'aider par le passé. C'est un personnage qu'on voit assez peu et ça fait plaisir de la découvrir un peu plus!

Le quatrième récit revient sur la résidence du volume 18 (celle où Natsume devait chercher le bureau d'un grand-père décédé). C'est l'occasion pour Natsume de croiser l'exorciste Matoba. Un récit plus sombre, plus dangereux que les autres qui étaient un peu plus enjoués.

Je trouve là 4 récits variés, plus inspirés qu'au volume 18. Encore une fois, on mesure le chemin parcouru par Natsume qui parvient à s'imposer face aux yôkai et entretenir des relations humaines (certains connaissant en plus son secret). On ressent aussi toute la délicatesse de ce manga à travers les petits mots de Midorikawa, que ce soit en postface ou ses commentaires sur les différentes histoires.

Comme Therru, je trouve que le rythme annuel va très bien à cette série. Les histoires se ressemblent parfois, je n'arrive pas toujours à me souvenir des volumes passés mais je reviens toujours avec plaisir à chaque volume. Je crois n'avoir jamais relu la série à part les 3 premiers volumes car j'hésitais à ne pas continuer. Et pour une fois, j'ai pris la bonne décision vu le nombre de personnes qui galèrent pour commencer... et ce n'est pas prêt de s'arranger je pense. Pourtant, il y a peut-être moyen de gagner des lectrices et lecteurs depuis que l'anime a charmé des personnes bien plus jeunes (après tout le volume 1 est sorti en 2008, ça fait plus de 10 ans). C'est aussi ça le problème en France, dés qu'une série démarre mal, elle semble condamnée pour toujours sauf si il y a une vraie volonté de l'éditeur (comme Moonlight Act qui est réimprimé par Kaze).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation