Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Angoulême 2019
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 10/02/19 10:09    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Picsou, même dans les histoires italiennes, c'est très variable selon les auteurs, et même selon les histoires entre les auteurs. L'intégrale 3 de Scarpa contient par exemple une de mes histoires préférées de Picsou, où il a vraiment une attitude de vieux radin au bon fond (très bien caché) que l'on a trouve effectivement de façon plus fréquente chez Carl Barks et Don Rosa.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 10/02/19 14:08    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
@XaV : L'argument de la maturité revient souvent et il y du vrai derrière évidemment, mais c'est parce que la société est juste moins dure au niveau des attentes avec les garçons, et que les femmes sont obligées de s'endurcir plus rapidement passé un certain point, parce que c'est elles qui subissent et sont rendues responsables bien contre leur gré des mauvais agissements des hommes ("Boys will be boys", comme ils disent aux États-Unis quand un homme blanc, peu importe son âge, harcèle une femme ou pire).

La pression sociétale joue un rôle, cependant je pense qu'il y a aussi des différences physiologiques qu'il ne faudrait pas écarter. La puberté est plus tardive chez les garçons, et se déroule différemment.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 10/02/19 16:04    Sujet du message: Angoulême 2019 Répondre en citant



Voici mon petit bilan personnel de la quarante-sixième édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Je n'ai pas eu besoin de rentrer autant dans le détail que l'année dernière, Taliesin ayant bien développé nos journées durant la manifestation.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 11/02/19 18:25    Sujet du message: Répondre en citant

Xav a écrit:
La pression sociétale joue un rôle, cependant je pense qu'il y a aussi des différences physiologiques qu'il ne faudrait pas écarter. La puberté est plus tardive chez les garçons, et se déroule différemment.



Je ne tiens pas à m'aventurer sur ce terrain, mais je ne vois pas en quoi les différences et les changements physiques en termes de puberté seuls ont une influence sur l'appréciation d'un hobby comme la bande dessinée de toute façon.

Déjà rien qu'en ouvrant Twitter à l'instant, je tombe là-dessus, sur le compte officiel de l'UN :

https://twitter.com/UN_Women/status/1094741575429750791

Il y a tout de même un problème bien plus profond que de simples différences biologiques.

Et toujours dans l'actualité, je ne pense pas que ces mêmes différences expliquent des phénomènes comme "la ligue du lol" (qui n'est pas un cas isolé et fait partie de quelque chose de bien plus grand et enraciné), dont je découvre toute la portée dramatique au fur et à mesure des témoignages sur Twitter.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 11/02/19 21:49    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Déjà rien qu'en ouvrant Twitter à l'instant

En fait, t'es complètement masochiste ? (Twitter est aux réseaux sociaux ce que BFMtv est au journalisme : un concentré de déprime)
Citation:
Et toujours dans l'actualité, je ne pense pas que ces mêmes différences expliquent des phénomènes comme "la ligue du lol" (qui n'est pas un cas isolé et fait partie de quelque chose de bien plus grand et enraciné), dont je découvre toute la portée dramatique au fur et à mesure des témoignages sur Twitter.

Et tu découvres seulement maintenant que l'être humain est totalement gangrené de l'intérieur ? Je te rassure, les femmes ne valent pas beaucoup mieux que les hommes. Y a pas longtemps, j'en ai lu une qui a fait un joli journaliste-bashing peu reluisant en écrivant ceci : "Mais bon, c'est le genre de pauvre type qui se cache derrière la liberté d'expression pour cracher du venin de façon gratuite, comme toutes les personnes qui préviennent d'avance que leur avis est "politiquement incorrect". C'est bien dommage que ce genre de personnes ait une tribune sur un grand média belge."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 11/02/19 23:18    Sujet du message: Répondre en citant

Chacun se crée souvent son propre enfer ou paradis, dans la mesure du possible. Je suis sur Twitter plein de gens avec beaucoup d'humour et de positivisme, des avis intéressants, des projets enthousiasmants et des superbes artworks.

Personne n'est obligé de suivre des comptes déprimants. Et faire face aux choses déprimantes vaut parfois/souvent mieux que de faire comme si elles n'existaient pas, tout en sachant se protéger quand on est trop vulnérable. C'est une balance à atteindre, différente pour chacun.


"Journaliste-bashing" ? Hahahaha, ça devient pas un peu trop personnel et agressif ce genre de remarques ? C'est proportionné de me comparer à une de ces ordures de la ligue du lol aussi ? Et s'il-te-plaît, montre moi exactement où j'ai insulté le journaliste aussi, à part souligner que son papier était l'équivalent niveau argument d'un post de forum par un internaute lambda en colère qui prend ombrage qu'une femme soit honorée et qu'un genre qu'il n'apprécie pas soit mis en avant ?

Ce forum est aussi rempli "d'auteur-bashing" et "d'éditeur-bashing" si on va par là. Hallucinant...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 11/02/19 23:58    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Xav a écrit:
La pression sociétale joue un rôle, cependant je pense qu'il y a aussi des différences physiologiques qu'il ne faudrait pas écarter. La puberté est plus tardive chez les garçons, et se déroule différemment.

Je ne tiens pas à m'aventurer sur ce terrain, mais je ne vois pas en quoi les différences et les changements physiques en termes de puberté seuls ont une influence sur l'appréciation d'un hobby comme la bande dessinée de toute façon.

Je n'ai pas parlé de ces changements seuls -- j'ai simplement indiqué que la pression sociétale seule ne me semblait pas pouvoir tout expliquer, et que je pensais que la question physiologique jouait également un rôle. Je sais qu'Internet n'est pas le lieu idéal pour le débat (pas sûr qu'il en existe, en fait), mais ma position n'est pas aussi radicale que tu le suggères.

Je vais essayer de développer un peu plus: la puberté ne se limite pas aux seuls changements physiques, puisqu'elle marque également le passage dans un monde adulte. C'est aussi un moment de développement intellectuel très important, avec tous les ajustements afférents. En gros, montée de la prise de risque dans un premier temps, avant que la partie "raisonnable" du cerveau ne rattrape le mouvement.
Il y a aussi, il me semble, des différences importantes entre les deux sexes: d'un côté, l'embarras de la mue, des érections intempestives et des pollutions nocturnes; de l'autre, le début des menstruations et tout ce qui est nécessaire pour les gérer (protections, pilule éventuelle, rendez-vous gynéco, etc.). Pour les mecs, rien à changer, en fait; pour les nanas, une responsabilisation immédiate.
J'ai le sentiment que ces différents mécanismes font que les filles sont peut-être plus à même d'apprécier des oeuvres plus adultes, plus complexes, plus littéraires peut-être, que leurs équivalents masculins. Je ne dis pas que les mangas ne les intéressent plus, mais que peut-être apparaît à leurs yeux un certain nombre d'autres propositions tout aussi intéressantes, voire plus. Rajoutons là-dessus le fait que ces propositions sont plus valorisées socialement que la lecture de manga (qui, qu'on le veuille ou non, continue de trimbaler certaines casseroles).

Bref, il me semble qu'il y a là quelques éléments qui, conjugués à la pression sociétale et à des schémas patriarcaux archaïques, peuvent donner des éléments d'explication.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 12/02/19 11:49    Sujet du message: Répondre en citant

Therru a écrit:
Hahahaha, ça devient pas un peu trop personnel et agressif ce genre de remarques ?

Relis-toi, alors.
Citation:
C'est proportionné de me comparer à une de ces ordures de la ligue du lol aussi ?

Franchement ? L'humanité et les espèces animales sont au bord de l'extinction, et le problème des gens aujourd'hui, c'est un truc qui s'appelle "La ligue du LOL" et dont les actions dénoncées actuellement remontent à près de 10 ans ? On vit dans un monde peuplé d'autruches...
Citation:
Et s'il-te-plaît, montre moi exactement où j'ai insulté le journaliste aussi,

"pauvre type", c'est une insulte.
Citation:
à part souligner que son papier était l'équivalent niveau argument d'un post de forum par un internaute lambda en colère qui prend ombrage qu'une femme soit honorée et qu'un genre qu'il n'apprécie pas soit mis en avant ?

Considérer qu'il ne devrait plus avoir le droit d'exercer son métier et qu'il devrait perdre sa source de revenus au motif qu'il a écrit trois phrases qui te déplaisent, c'est a minima excessif, sinon de l'autoritarisme (et une forme de censure), et quand j'ai lu ta phrase la première fois quand tu l'as postée, j'ai effectivement ressenti un texte qui était l'équivalent niveau argument d'un post de forum par un internaute lambda en colère qui prend ombrage qu'un homme remette en cause la récompense d'une femme qui n'a peut-être pas été célébrée pour les bonnes raisons. Il y avait, dans ton post initial, en préambule de la phrase que j'ai repris, des choses intéressantes, et des éléments avec lesquels je peux être d'accord - en tout cas, qui me semblent recevables - mais ta conclusion était indigne de toi. Ou en tout cas de l'image que je me fait de toi. Et j'ai remis cet exemple ici pour souligner toute la complexité de l'être humain et montrer qu'on peut tout à fait être une femme intelligente, capable d'interventions posées, réfléchies et matures, et s'abaisser, ne serait-ce qu'un instant, à tenir des propos dignes d'une cours de récré. [Tu as le droit d'être en désaccord avec le journaliste, mais à mon sens, une réaction adulte, mature et constructive aurait été d'en discuter directement avec lui - puisque le sujet actuel de la discussion est la maturité.] Et je te mets au défi de me trouver une seule personne sur Terre qui n'a jamais été, ne serait-ce qu'une fois, méprisante et rabaissante avec quelqu'un. (Etre la victime d'une personne n'empêche nullement d'être le bourreau d'une autre. Les deux ne sont pas incompatibles. Et il est toujours délicat - et injuste - de juger la vie entière d'une personne au regard d'un seul élément.)
Citation:
Ce forum est aussi rempli "d'auteur-bashing" et "d'éditeur-bashing" si on va par là.

Tout à fait ! Et j'ai moi-même tenu par le passé des propos que je considère aujourd'hui comme d'une grande violence sous le coup de ce qu'on appelait "la passion". Mais ces exemples me paraissent essentiels pour rappeler que sur internet l'être humain se permet verbalement des propos qu'il ne tiendrait probablement pas, au moins de la même façon, en face à face.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 12/02/19 11:53    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
pour les nanas, une responsabilisation immédiate.

Nous en revenons à ce dont parlait Therru précédemment : la responsabilité de la protection (même si je suppose que tu parlais en l'occurrence d'une autre forme de protection), de la pilule,... est portée par la fille, comme s'il ne fallait pas être deux dans l'histoire. Dans ton exemple, elle doit pallier le comportement d'un partenaire irresponsable, sous prétexte que lui ne risque pas de tomber enceint (et pourrait donc se moquer des conséquences). Cela n'a rien de physiologique, c'est purement un problème d'éducation et, plus largement, de société.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
XaV
Mangaversien·ne


Inscrit le : 30 Mai 2006
Localisation : Paris

Message Posté le : 12/02/19 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
XaV a écrit:
pour les nanas, une responsabilisation immédiate.

Nous en revenons à ce dont parlait Therru précédemment : la responsabilité de la protection (même si je suppose que tu parlais en l'occurrence d'une autre forme de protection), de la pilule,... est portée par la fille, comme s'il ne fallait pas être deux dans l'histoire. Dans ton exemple, elle doit pallier le comportement d'un partenaire irresponsable, sous prétexte que lui ne risque pas de tomber enceint (et pourrait donc se moquer des conséquences). Cela n'a rien de physiologique, c'est purement un problème d'éducation et, plus largement, de société.

Euh, en fait, je ne pensais pas à ça dans ce sens-là, mais bien plus sur la question de la gestion de son propre corps, par rapport aux règles. La pilule pouvant être prescrite pour des questions de douleurs récurrentes, j'aurais dû le préciser. Je voulais justement me limiter aux questions physiologiques et à leur impact.

Encore une fois, je ne nie pas d'autres facteurs, mais je voulais souligner néanmoins des différences initiales qui jouent également un rôle. Rechercher l'égalité (ou mieux encore, l'équité), ça ne passe pas par la négation de la différence, à mon sens.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 12/02/19 12:40    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Franchement ? L'humanité et les espèces animales sont au bord de l'extinction, et le problème des gens aujourd'hui, c'est un truc qui s'appelle "La ligue du LOL" et dont les actions dénoncées actuellement remontent à près de 10 ans ? On vit dans un monde peuplé d'autruches...

Je ne suis pas souvent d'accord avec toi mais là je dois avouer que je partage cet avis à 100%.
La ligue du lol, quoi !
Un groupe de 30 personnes a participé à des campagnes de harcèlement sur les réseaux sociaux il y a 10 ans et cela fait soudain la une de tous les médias presse, tv ,internet.
Le harcèlement existe aussi dans les collèges, dans les cités, dans la rue mais rien d'aussi sexy que cette "ligue du lol" avec ces journalistes parisiens aisés dont je me fous totalement, sérieux dans les pays en guerre, ils doivent halluciner.
Et l'écologie, le capitalisme à outrance on en parle aussi aux infos mais finalement tout le monde s'en fout, il vaut mieux faire des débats sur la ligue du lol...
Les réseaux sociaux, la plaie de notre époque, je déteste les gens collés à leur smartphone, branchés en permanence sur ces réseaux, je regrette amèrement de ne pas avoir connu plus longtemps une époque libre de toute cette technologie et où la vie réelle prenait plus de place.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Corti
Mangaversien·ne


Inscrit le : 31 Mai 2006
Localisation : Sous la pluie... C'est pas dur de trouver où.

Message Posté le : 12/02/19 16:43    Sujet du message: Répondre en citant

Les forums sont une forme de RS ^^

C'est comme tout, ça dépend ce qu'on en fait.
_________________
(ou pas ?)
"That Others May Live" -- Rescue Wings
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 12/02/19 19:26    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est un peu l'ancêtre des RS.
Mais un ancêtre plus "safe", que je pouvais encore apprécier car les sujets abordés sont plus restreints et généralement liés à un centre d'intérêt particulier. En plus, les messages sont lus par moins de monde, donc c'est plus facile à modérer et les dérives sont moins courantes.
De toute façon les forums c'est mort.
Voir Kévin 12 ans, Jojo et les militants politisés de tous bords venir réagir, s'insulter et donner des leçons à tout bout de champ sur des sujets aussi importants et diversifiés qu'une recette de cuisine, Nicky Larson le film, les matchs de foot ou la dernière émission de Cyril Hanouna, c'est le cauchemar pour moi !
En plus de l'effet bulle qui fait croire à tous que leur avis est partagé par la majorité et du nombrilisme sans faille nécessaire pour raconter sa vie dans les moindres détails et faire des selfies sans arrêt...
S'il ne doit en rester qu'un sans smartphone, sans instagram, sans facebook, sans twitter et sans like, ce sera moi ! Maléfique
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 13/02/19 00:17    Sujet du message: Répondre en citant

melvin a écrit:
S'il ne doit en rester qu'un sans smartphone, sans instagram, sans facebook, sans twitter et sans like, ce sera moi ! Maléfique

On sera au moins deux Très content (J'ai donc mis 3 croix blanches sur le calendrier aujourd'hui ^^)
XaV a écrit:
bien plus sur la question de la gestion de son propre corps, par rapport aux règles. La pilule pouvant être prescrite pour des questions de douleurs récurrentes

Les règles étant un phénomène naturel, elles n'ont absolument pas vocation d'être douloureuses. Dans le cas contraire, c'est le signe d'une autre problématique sous-jacente (dans la tête, dans le coeur ou dans le sexe). A ce titre, j'invite toute personne intéressée par la condition des femmes à lire l'aussi excellent qu'indispensable Femme désirée, femme désirante de Danièle Flaumenbaum. Ce livre bouscule les certitudes et apporte un regard éclairant sur la vie des femmes. C'est devenu ma bible lorsque je l'ai découvert il y a 5 ans, et sa relecture cette semaine me conforte dans ma première impression. (En plus, il est bien écrit, fluide et facile d'accès)
XaV a écrit:
Il y a aussi, il me semble, des différences importantes entre les deux sexes: d'un côté, l'embarras de la mue, des érections intempestives et des pollutions nocturnes; de l'autre, le début des menstruations et tout ce qui est nécessaire pour les gérer (protections, pilule éventuelle, rendez-vous gynéco, etc.). Pour les mecs, rien à changer, en fait; pour les nanas, une responsabilisation immédiate.

Je ne crois pas à cette théorie. Considérons que les enfants commencent à lire à 6/7 ans, que les filles abandonnent les mangas à 18, et que leurs règles débutent entre 11 et 13 ans. La puberté arrive donc peu ou prou à mi-parcours. S'il y avait une influence physiologique, elle se constaterait avant.

(Quant à la question de la maturité, ces 20 dernières années, on a vu que les filles de 18-30 ans représentaient une grande partie du coeur de cible des émissions de télé-réalité, qui ne sont pas non plus un exemple d'exigences intellectuelles...)

La vraie question me paraît plutôt être celle-ci : Pourquoi, à âge égal (entre 30 et 40 ans), les femmes japonaises sont plus enclines à lire des mangas qui s'adressent à elles que les femmes occidentales ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 13/02/19 00:38    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:


La vraie question me paraît plutôt être celle-ci : Pourquoi, à âge égal (entre 30 et 40 ans), les femmes japonaises sont plus enclines à lire des mangas qui s'adressent à elles que les femmes occidentales ?


frustrée de par leur situation ? arrêt du boulot pour enfant, etc, elles s'évadent en lisant
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivante
Page 9 sur 11

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation