Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Dernières lectures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 121, 122, 123 ... 131, 132, 133  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 06/12/18 23:45    Sujet du message: Répondre en citant

XaV a écrit:
Il y a un certain nombre de gags qui n'ont pas dû être facile à retranscrire, mais le résultat est magistral (avec une ou deux contrepèteries de derrière les fagots).

Je pense que sa source d'inspiration principale fût la traduction des premiers tomes de Kimengumi Highschool chez Tonkam. "Vanessa Paderadis", c'est du niveau de "Hélènesé Gara".
Citation:
Family compo traitait de problématiques liées à l'homosexualité de façon plus sérieuse et complexe.

Et rétrospectivement, même Family Compo possède des éléments qui passeraient plus difficilement à l'heure actuelle. Le mangaka présente une vision finalement très binaire du genre, partant du principe que Shion est soit un homme soit une femme, et en jouant puisque Masahiko se demande s'il est tombé amoureux d'un homme et est donc homosexuel (sic). Et cela m'a toujours dérangé que Susumu soit utilisée comme un ressort comique, là où je n'avais que sympathie pour son drame personnel ; sans que l'auteur ne semble percevoir à quel point le traitement du personnage est tragique.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 07/12/18 05:09    Sujet du message: Répondre en citant

La traduction est très bonne dans l'ensemble mais les choix comme celui que cite Gemini m'ont agacé et parfois fait sortir de ma lecture (effectivement, j'ai pensé à la traduction Tonkam de Kimengumni).
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sushikouli
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 07/12/18 17:29    Sujet du message: Répondre en citant

Cyril a écrit:
comme celui que cite Gemini m'ont agacé et parfois fait sortir de ma lecture

Et je pense que vous avez tort. J'ai pour ma part au contraire trouvé ce choix extrêmement pertinent, dans le sens où Vanessa Paradis est un nom qui parle (encore) aux lecteurs d'aujourd'hui, et dont la carrière a débuté dans les années 80 (même si c'était bien après le début de Stop...) de manière contemporaine, et à un âge similaire à celui du personnage évoqué.
Citation:
(effectivement, j'ai pensé à la traduction Tonkam de Kimengumni).

Je rappelle au passage que Stop ! Hibari-kun !! était publié dans le Jump en même temps que Dr. Slump (déjà dit ici), mais aussi que Kimengumi. Donc que l'humour entre les séries soit parfois similaire, en VO comme en VF, n'a absolument rien de surprenant. Moi, ça m'a aussi rappelé Asatte Dance, le sexe en moins.

Je n'irais pas jusqu'à dire "traduction de haut vol" ni "magistral", comme XaV, mais c'est effectivement une des meilleures traductions de l'année et Aurélien mérite sa place au sein des sélectionnés du Prix Konishi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 07/12/18 20:10    Sujet du message: Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Et je pense que vous avez tort

Pourquoi vouvoies-tu Cyril ? Mort de rire Il fallait prendre ma remarque comme un compliment.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 07/12/18 20:27    Sujet du message: Répondre en citant

Enfin, un peu de respect ! Mort de rire

Je trouve la traduction très bonne dans l'ensemble, hein ! C'est vraiment ce point qui me fait tiquer, comme l'avait fait la traduction Tonkam de Kimengumi (en revanche, j'aime bien celle de Black box) parce que je la trouve peu naturelle et crédible, à cause d'un écart à la fois chronologique et géographique/culturel qui me donne l'impression d'une incohérence avec ce que je devrais lire.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 09/12/18 16:39    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai eu une pulsion fan boy Akata en cherchant des nouveautés à lire dernièrement...

Bon, Ma vie dans les bois 5 n'est pas vraiment une nouveauté mais franchement quelle réussite ! En démarrant la série je pensais à un truc sympa voire intéressant mais là ça se bonifie clairement, c'est le meilleur volume jusqu'à présent. L'auteur sait rendre plein de choses passionnantes, drôles et émouvantes, il évoque ainsi : l'acquisition d'un nouveau chien, ses poules, la fabrication d'une canne à pêche en bambou et son utilisation. Pour cette dernière partie on est quasiment dans le récit initiatique et il m'a embarqué à fond alors que la pêche c'est pas un truc qui m'attire au premier abord.
Content que la série fasse au final 10 volumes, nous n'en avons lu que la moitié et nous allons découvrir encore un bon paquet de choses Très content


A partir des résumés et des extraits disponibles sur le site d'Akata je me suis procuré le premier tome de Dernière heure et c'est bien moins intéressant que ne le laissait supposer le premier chapitre que j'ai lu en ligne. Des collégiens doivent partir à tour de rôle faire la guerre le vendredi après-midi. Bon... la survenue de la guerre qui leur semblait lointaine subitement dans leur quotidien, ça marche, sur quelques pages seulement... Pour le reste on a rien de crédible (une collégienne envoyée sur le front comme ça, aucune préparation) et énormément de mélo. L'auteure semble vouloir mettre une intrigue en place un peu SF ou dramatique, là on a que de l'émotionnel et pas de personnages attachants avec un ensemble qui fait très enfantin, c'est mal barré quoi.

J'ai aussi essayé Saltiness qui m'a semblé assez drôle et gentiment en décalage avec le quotidien dans l'extrait en ligne. Finalement c'est plus proche des Fleurs du mal pour la partie manipulation / exploitation d'autrui ou Imbéciles heureux pour la connerie ambiante. Le perso principal est antipathique au possible, j'ai un peu de mal à accrocher et pas spécialement envie de continuer.
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manuka
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 19/12/18 19:40    Sujet du message: Répondre en citant

Gemini_ a écrit:
Au Grand Air T1&2 : Rin est une adepte du camping, de préférence en solitaire et en basse saison pour plus de tranquillité. Suite à leur rencontre, Nadeshiko se prend à son tour de passion pour cette activité et décide de rejoindre le club de son lycée.
Nouvelle série de l'éditeur nobi nobi. J'avoue au passage avoir du mal à comprendre comment il fonctionne depuis son rachat par Pika. Possède-t-il encore sa propre équipe, ou est-ce que le choix de publier telle série chez Pika ou nobi nobi se fait selon l'image de marque de chaque label ? La réédition de Shugo Chara chez nobi nobi suggère plutôt la seconde option. En attendant, Au Grand Air vient rejoindre Flying Witch et Une Vie au Zoo. Justement, à l'instar de Flying Witch, j'avais découvert Au Grand Air par son adaptation animée, diffusée sous son titre d'origine Yuru Camp. L'anime m'avait suffisamment plu pour que je jette un œil à la version papier.
Si vous avez vu l'anime, alors aucune surprise. L'adaptation s'avère extrêmement fidèle, avec exactement les mêmes situations. Manquent bien entendu les couleurs, la musique, et l'animation. Ce qui serait presque dommage. L'anime apportait une valeur ajoutée par ses paysages colorés et sa direction artistique ; donc même s'il s'agit de l’œuvre d'origine, le manga n'offre rien de plus par rapport à l'anime, du moins sur ces premiers tomes puisque nous allons nécessairement partir sur de l'inédit à un moment donné.
Au Grand Air est comme vous l'aurez compris un manga sur le camping, didactique puisqu'il donne quelques conseils pratiques (voire même des recettes de cuisine faciles à réaliser), mais avant tout focalisé sur un groupe d'amies entre lycée, voyage (dans leur région), et activité en plein air. Il y a un côté "K-On au camping", à vous de voir si cela vous parle ou non.
Si vous pensez à du camping sauvage, n'oubliez pas que la série se situe au Japon : tout se déroule dans des endroits dédiés, surveillés, avec toutes les infrastructures modernes et des campeurs équipés comme s'ils allaient sur Mars (c'est en tout cas un peu l'impression que cela donne).
Au Grand Air est avant tout un manga détente, zen, avec des héroïnes attachantes et des activités de club. L'auteur semble passionné par son sujet et cela se ressent, mais concrètement, nous voyons surtout un groupe de filles s'amuser et profiter du paysage. Le résultat s'avère étrangement relaxant, dans un ton avant tout léger et humoristique. Cela ne vole pas haut, mais possède un véritable charme.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces deux premiers tomes, et lirai la suite sans faute. Mais franchement, je ne sais pas du tout à qui recommander ce titre.



Justement, la série prend en nos contrées un petit côté WTF mêlé à de la contemplation/détente qui me parait un peu en décalage avec le public visé.
C'est dans la collection Shonen Kids. Mais je vois mal des adolescents s'intéressaient à ça. C'est clairement destiné à des lectrices.
Ce sont des lycéennes, mais les gamines semblent plus être au collège (voire en primaire).
C'est lisible à partir de 11 ans d'après nobi nobi ! Mais franchement, je ne me verrais pas conseiller ce titre à une collégienne lambda. (alors tu vois dans ce bouquin, il y a un passage pour bien que tu choisisses ta bouteille de butane pour aller au camping)
C'est destiné à la niche des collégiennes fans de camping en solitaire.
Ou alors c'est destiné à celles et ceux qui veulent une lecture détente un peu WTF et un peu second degré, une lecture feel good sans intrigue particulière.
Et pour l'instant, c'est plus cette catégorie qui me semble fonctionner.
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 19/12/18 20:08    Sujet du message: Répondre en citant

Manuka >> Shônen Kids ? J'avoue que je n'avais pas remarqué. Le libraire chez qui j'avais acheté le premier tome est un de ces malades classant les manga selon leur mangashi, au détriment de la catégorie indiquée par les éditeurs français ; donc en l'occurrence, il l'avait rangé dans les seinen (et je ne l'avais pas trouvé).
Pour l'instant, j'ai surtout l'impression que le manga est lu par des personnes ayant apprécié l'anime comme moi. Si cela se confirme, cela ne doit pas faire grand monde.
Après quatre tomes, je le recommanderais effectivement à des lecteurs cherchant un petit moment de détente et de bien-être, un titre léger et dépaysant.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuka
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 19/12/18 20:19    Sujet du message: Répondre en citant

Bin, dans ma biblio, la série est rangée comme un Shonen kids, ou un Shojo kids. Donc présentée à une tranche d'âge jeune ou très jeune. D'où mes interrogations, dont tu me confirmes la pertinence. Thanx.
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 19/12/18 20:26    Sujet du message: Répondre en citant

Au Japon, ce serait un lectorat similaire à celui de K-on!. Je ne suis pas sûr à quoi cela correspond en France mais cela donne une idée.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 19/12/18 22:33    Sujet du message: Répondre en citant

Justy tome 1 et 2: série sympathique avec son côté cobra et space Opéra. Mais les histoires sont vite expédiées, répétitive et trop axée combat. Y a de l'idée avec des fins un peu tristes voir poétiques à la albator mais la sauce ne prend pas. Dommage.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 19/12/18 23:06    Sujet du message: Répondre en citant

shun a écrit:
Justy tome 1 et 2: série sympathique avec son côté cobra et space Opéra. Mais les histoires sont vite expédiées, répétitive et trop axée combat. Y a de l'idée avec des fins un peu tristes voir poétiques à la albator mais la sauce ne prend pas. Dommage.

J'hésitais à le prendre, cela aurait déjà été fait si la distribution de l'éditeur avait été meilleure. Merci d'avoir testé, je vais passer mon chemin.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 07/01/19 12:58    Sujet du message: Répondre en citant

Ma vie dans les bois 6: Le volume 5 était vraiment varié et excellent. Là ça se concentre beaucoup plus sur la pêche sur glace avec une sorte de défi lancé contre un gamin. C'est plus classique dans le déroulement, moins palpitant à suivre malgré l'enthousiasme de l'auteur... et puis il faut dire qu'on est loin de la vie dans les bois quoi.
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Therru
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Avr 2007
Localisation : Liège

Message Posté le : 26/01/19 16:12    Sujet du message: Répondre en citant

Deux nouveaux animés visionnés, c'est plus simple d'avoir un avis quand on peut apprécier l'ensemble d'un coup plutôt que tome par tome dans mes séries régulières. Puis le service de téléchargement Netflix est bien pratique pour les transports.


Baki sur Netflix


C'était proprement insupportable et crispant... Tout est hyper premier degré, aucune volonté de remettre en question les problèmes de l'hyper-masculinité/virilité présentés par les personnages de ce manga (qui sont quand même des gros cas sociaux, et pas seulement les criminels), des sous-entendus racistes de temps à autres, une seule femme dont la seule fonction est d'être "la copine du héros" (honnêtement son seul trait de caractère), de la pseudo-science pour essayer de justifier le bazar...
Il y a vraiment un côté dérangeant dans le propos qui ne passe pas du tout chez moi.
Le graphisme a aussi un côté dérangeant et repoussant, mais c'est en rapport avec le "message" de la série j'imagine.

Si encore il n'y avait que ça, mais non, la série enfonce le clou avec un rythme des combats coupé à la serpe, sans cesse interrompu par le récit d'une personne tiers sur les événements ou par des scènes sans intérêt, ou parce que un des deux combattants se retire pour aucune bonne raison que d'étirer la scène en longueur. C'est aussi crispant qu'une pub pendant un climax. Ca veut dire qu'il est même impossible de profiter d'un peu d'action, parce que clairement l'auteur n'en a rien à faire.

Je ne sais vraiment pas qui est le public de cette série.



High Score Girl sur Netflix


À l'opposé de la courbe, "High Score Girl" fut une excellente surprise, divertissante et surtout attendrissante. Pas du tout une série pour otaku, pas un poil de fan-service ou de plans tendancieux, pas besoin de connaître même quoi que ce soit aux jeux vidéos, on a juste un garçon un peu trop passionné par les jeux vidéos et qui assume à fond sa passion. Pas du tout un loser, juste un jeune qui cherche sa place et à s'accomplir dans un environnement qui lui plaît et le passionne, mais qui sait aussi s'ouvrir aux autres et se remettre en question. Il y a un agréable message dans cette série en termes de relation à une passion, et qui s'attache avant tout à adresser les rapports humains, avec les JVs qui servent de médium à la découverte de l'autre.

J'ai apprécié le regard très bienveillant porté sur le jeu vidéo et les gens qui y jouent, en montrant le côté positif comme négatif des pratiquants de cet hobby. On sent que l'auteur n'est pas sur la défensive ou sur l'idéalisation, et il y a côté très sain dans le rapport avec cette passion.

C'est un peu classique sur la forme, mais j'ai vraiment trouvé les personnages attendrissants, humains, sincères et volontaires, chacun avec une personnalité bien affirmée, et c'est vraiment rafraîchissant. J'espère vraiment une saison 2 ou au moins quelques OAVs pour poursuivre ou terminer cette série.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 26/01/19 16:36    Sujet du message: Répondre en citant

Pour rester dans les animes, je viens de regarder les deux premières saisons de Food wars sur J-one. Il n'y a pas vraiment de surprise dans le genre manga sportif-culinaire (si ce n'est quelques zestes de hentaï dans les réactions, surtout au début) mais, pour peu qu'on apprécie le genre, ça passe très bien avec pas mal de mets qui donnent envie d'être dégustés et un large panel de personnages souvent très drôles - lors du stage,; Erina m'a par exemple fait éclater de rire quand elle a pris en 5 secondes le contrôle du restaurant où elle n'était que stagiaire, avec le chef qui tirait des tronches pas possibles.



Je trouve aussi qu'il y a une bonne évolution des caractères des personnages au fil des volumes : c'est vrai avec le héros Soma qui, dans les derniers épisodes, cherche à sortir de l'ombre de son père, notamment suite à son échec lors de la finale du tournoi d'automne face à deux amis-rivaux. C'est vrai pour Hisako, qui se contente trop de vivre dans l'ombre d'Erina alors que celle-ci souhaiterait la considérer comme une amie. C'est particulièrement vrai avec Megumi, l'amie moe, timide mais douée. Mais ça vaut aussi pour certains personnages adultes, comme le chef Shinomiya qui change d'attitude suite à son duel avec Soma et se montre plus ouvert.

Si je ne (re)commençais pas à avoir des problèmes de place chez moi, je commencerais peut-être le manga. On verra plus tard.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 121, 122, 123 ... 131, 132, 133  Suivante
Page 122 sur 133

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation