Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[RANMA 1/2]
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 17/07/11 23:57    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

sushikouli a écrit:
Donc en gros, ça devient moins bien quand Takahashi tente de développer et d'épaissir son récit pour se renouveler ?

Moi, je parlerai plutôt de délayage que de développement. Et effectivement, je vois là une tentative de renouvellement ratée. D'ailleurs, si le rendez-vous entre Kuno et la fille à la natte du tome 15, l'histoire qui se passe aux sources thermales du tome 16, le piège de Nabiki du tome 17 (quoiqu'un peu longuette) reposent sur des mécanismes mis en place dès le début et n'innovent en rien, elles sont tout à fait réussie car très efficaces.

Cela confirme l'impression qui m'était restée de ma dernière relecture (remontant à quelques années) : Rumiko Takahashi n'aurait pas du chercher à faire durer aussi longtemps sa série. Mais le succès au Japon était tel à l'époque...
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 18/07/11 01:30    Sujet du message: Répondre en citant

Ça devient moins bien quand elle finit d'introduire des personnages secondaires hauts en couleurs et qui deviendront récurrents style Mousse, Shampoo etc. J'avais vraiment ressenti une différence entre cette première phase (où effectivement le dynamisme du récit impressionne), et entre la suite où ça commence à ronronner et sombrer dans la répétition (huhu c'est affreusement pas argumenté face à l'analyse d'Herbv avec laquelle je suis d'accord, mais je tenais à le dire ^^).
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 18/07/11 11:39    Sujet du message: Oui Répondre en citant



Tout à fait cosmos. J'en ai terminé avec ma relecture estivale, le reste, ça sera pour l'année prochaine. Les trois tomes supplémentaires ne font que confirmer les propos tenus ici et c'est impressionnant de voir la cassure qui s'opère en plein tome 15. Il y a incontestablement un avant et un après. Je me demande ce qui peut expliquer un tel changement. Un nouveau tantosha ? La décision prise de faire durer la série le plus longtemps possible, ce qui entraîne des changements dans la conception des scénarios ? Ce sont en tout cas les premières idées qui me viennent à l'esprit. Effectivement, il y a là un sujet d'étude Sourire

Ceci dit, j'ai remarqué que depuis le volume 19, l'auteure revenait de plus en plus souvent à de courtes histoires, plus percutantes, reposant sur les personnages habituels. Cependant, je n'ai pas retrouvé l'humour dévastateur des premiers tomes, on commence à être dans un récit ux rouages bien huilés. Ceci dit, ça reste amusant, ce qui est déjà un tour de force pour une série commencée depuis quatre années lors de la sortie du tome 20.
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Meier Link
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Sept 2005

Message Posté le : 18/07/11 15:27    Sujet du message: Répondre en citant

Ca fait un petit moment que je n'ai pas relu Ranma 1/2 et je m'étais arrêté au tome 20 à l'époque car comme vous je commençais à me lasser un peu. Je ne retrouvais plus vraiment de situations aussi réussies que le combat sur la patinoire par exemple (mon moment préféré de la série). Mais je trouve que les tomes qui suivent se défendent bien quand même. J'aime bien le tome 18 avec le gros taureau, ça amenait un ennemi un peu plus sérieux et il y avait de bons gags (Ryoga et Mousse qui font équipe: "J'ai une excellente vue", "Et moi j'ai un bon sens de l'orientation"). Le tome 20 était très bien aussi mais étant fan de Ryoga, c'est logique que je sois séduit par une histoire toute à sa gloire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Shirogane
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Août 2006
Localisation : En train d'affronter le cirque de minuit...

Message Posté le : 18/07/11 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

Meier Link a écrit:
Ca fait un petit moment que je n'ai pas relu Ranma 1/2 et je m'étais arrêté au tome 20 à l'époque car comme vous je commençais à me lasser un peu. Je ne retrouvais plus vraiment de situations aussi réussies que le combat sur la patinoire par exemple (mon moment préféré de la série). Mais je trouve que les tomes qui suivent se défendent bien quand même. J'aime bien le tome 18 avec le gros taureau, ça amenait un ennemi un peu plus sérieux et il y avait de bons gags (Ryoga et Mousse qui font équipe: "J'ai une excellente vue", "Et moi j'ai un bon sens de l'orientation"). Le tome 20 était très bien aussi mais étant fan de Ryoga, c'est logique que je sois séduit par une histoire toute à sa gloire.


Jusqu'à l'apparition de la mère de ranma, Ranma 1/2 est vraiment très réussi. je l'ai lu, relu et usé jusquà la corde. Mon premier manga vraiment ultra addictif, bien plus que dragon ball, et la comparaison avec l'anime du club dorothée n'en finissait pas de m'achever.
Le reste est beaucoup moins transcendant, sans parler de la fin plutôt baclée alors qu'au vu du succès, takahashi aurait pu se permettre bien plus, là où la fin de Urusei yatsura, elle, était plutôt pas mal avec une trame quasi similaire.

Maison Ikkoku reste vraiment son oeuvre majeure de toute façon. Fin grandiose d'ailleurs.
_________________
Forum Karakuri Circus


"La manière d'agir, c'est la manière d'être"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 24/11/11 01:18    Sujet du message: Répondre en citant

Tonkam prévoit-il d'éditer le 4ème recueil de la série Rumik Theater ?
On n'a pas eu il me semble de communiqué à ce propos et leur collection one-shot semble à l'abandon, c'était pourtant très sympa ce qu'ils avaient sorti.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 24/11/11 21:52    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai envoyé un mail mais sans réponse :/
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 30/10/17 21:42    Sujet du message: Ranma ½ Répondre en citant

Pour célébrer le retour de la série sur les étals des libraires, voici la bullechronique que j'ai écrit il y a peu :
(cliquer sur les images pour les avoir en plus grand)



Fils de Genma Saotomé, fondateur de l’école en arts martiaux mixte et sans complexe à la mode « Saotomé », Ranma est revenu d’un entraînement en Chine avec son père. Il doit épouser une des trois filles du maître du dojo Tendo afin d’en prendre plus tard la responsabilité. C’est décidé, ça sera Akané, véritable garçon manqué et combattante hors pair. Néanmoins, il y a un petit problème : Ranma est une fille ! Du moins lorsqu’elle a été exposée à de l’eau froide. Chaude, l’eau la fait redevenir le garçon qu’elle était avant de tomber dans la source maléfique de la jeune fille. Quant à son père, il est tombé dans la source maléfique du panda. Depuis, ils sont victimes d’une malédiction et changent de forme au contact de l’eau. La vie d’expert en arts martiaux est décidément tout sauf tranquille. Ah, et autre problème : Ranma et Akané n’arrivent pas à s’entendre et passent leur temps à se chamailler.



Longtemps attendue par les fans de la série, la réédition de Ranma ½ est enfin là, en volumes doubles ! Bénéficiant d’une nouvelle traduction, d’une nouvelle adaptation graphique avec un sens de lecture japonais et d’une impression plus aux normes actuelles, il ne reste plus qu’à espérer qu’elle trouvera un nouveau public, dépassant celui des fans de l’animé qui était diffusé dans les années 1990 dans le fameux « Club Dorothée », et des lecteurs de la première heure (Glénat a édité les 38 tomes de la série entre 1994 et 2002). Quinze années plus tard, alors que le marché et le lectorat du manga francophone ont profondément changé, la réussite commerciale n’est pas assurée, surtout que la première édition était déjà un demi-échec.



Pourtant l’œuvre ne manque pas de qualité : le rythme est élevé, grâce à sa prépublication originelle dans un hebdomadaire. En effet, chaque chapitre, à l’exception du premier, fait une vingtaine de page et ils sont regroupés en petits arcs narratifs, ce qui permet de développer le récit par petites touches. Grâce à l’arrivée de plusieurs personnages emblématiques comme Kuno et Ryoga, les lecteurs et lectrices ne s’ennuient pas un seul instant. L’humour est omniprésent sans être burlesque ou grossier. Il nait de la confrontation des personnalités, toutes assez déjantées et loufoques, et repose sur des running-gags efficaces. Ranma ½ est ainsi dans la droite ligne d’Usurei Yatsura – Lamu, sa précédente série pour jeunes garçons.



Il faut dire que Rumiko Takahashi a une spécificité : bien que femme, elle est publiée dans un magazine shônen, c’est-à-dire pour jeunes garçons. Sans être véritablement pionnière, elle montre toutefois une voie à ses consœurs car elle est la première à rencontrer un énorme succès critique et commercial en ne s’exprimant qu’en dehors des mangas shôjo (pour jeunes filles). En 2017, elle vient de fêter ses 60 ans, dont presque 40 au service du manga. Elle a vendu plus de 200 millions d’ouvrages, ce que peu d’auteurs BD ont réussi dans le monde. Pourtant, si elle a été traduite dans de nombreuses langues occidentales et asiatiques, que ses adaptations en dessins animés ont marqué des générations de téléspectateurs à travers le monde, elle n’a pas l’aura d’un Tezuka, d’un Toriyama, ni d’un Otomo ou même d’un Oda chez le grand public.

En effet, son humour est trop spécial, reposant peut-être trop sur la culture et l’imaginaire japonais sans pour autant faire explicitement référence à mythologie asiatique. De même, son dessin n’a pas fait explicitement école. Il faut avouer qu’il n’est pas réellement original, notamment à l’époque, c’est-à-dire dans les années 1980-1990. En nos contrées, il n’y a qu’Elsa Brants qui a revendiqué son influence pour sa série Save me Pythie. Il ne reste plus qu’à espérer que la présente réédition remette sur le devant de la scène francophone une auteure qui a permis la féminisation du manga à destination d’un public masculin, au point d’avoir maintenant (sans qu’aucune étude ne permette de le calculer) un pourcentage non négligeable d’auteures s’exprimant dans des supports shônen et seinen (pour jeunes hommes).
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 06/11/17 07:58    Sujet du message: Répondre en citant

J'avoue que j'hésitais un peu à débuter Ranma 1/2. Certes ça a fait partie des séries de mon enfance, mais finalement nettement moins que des Nicky Larson, Dragon Ball, Chevaliers du Zodiaque ou même Jeanne et Serge (peut être un hasard des programmations qui fait que je suis moins tombé dessus)
ça restait toutefois une des séries fleuves marquantes, assez iconiques (je me rappelle quand même très bien du thème transformiste de la série ^^) et la dernière hésitation que j'avais concernait le fait que ça soit Glénat qui l'édite

Finalement à la lecture de cette bullechronique je me suis laissé tenter (le fait que l'auteur fasse partie des premières femmes mangaka avec un gros succès est le dernier petit argument qui m'a convaincu de l'acheter) et je ne regrette pas. La série TV ne m'a pas laissé un souvenir très important du coup c'est vraiment une découverte, et je dois dire que j'ai bien ri, certes le côté fille/garçon ouvre toute une fois "facile" pour les blagues, mais l'auteur s'en sert bien, jamais vulgaire, toujours bien rythmé. Mentien spéciale au papa panda qui est le personnage joke-in-the-box toujours hyper tordant ^^
On y retrouve sur ce 1er double tome un grand classique à savoir la mascotte perverse (le petit cochon noir qui est en fait un garçon, je me souvenais bien de lui c'est vrai ^^) à laquelle Kon de Bleach par exemple me fait furieusement penser

Bref même si c'est plus un gag manga qu'un manga à histoire ce qui ne casse pas trop les codes de l'époque (à l'inverse d'un chevalier du zodiaque par exemple), c'est plaisant, drôle, et même si les dessins ont un peu vieilli ça reste très fluide, aucun regret à l'acheter
_________________
Collection MS


Dernière édition : Tuc le 10/11/17 23:52; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 06/11/17 19:52    Sujet du message: Répondre en citant

Ho, il n'est pas si pervers que ça, Ryoga, même s'il profite un peu de la situation pour se rapprocher d'Akane. En tout cas, il n'est rien par rapport au vrai pervers du manga qui va arriver dans quelques tomes.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kent
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 12/11/17 14:09    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vers quels tomes les passages que vous citez?
Arrivé de la mère de Ranma?
Combat sur la patinoire ?
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 12/11/17 18:00    Sujet du message: Répondre en citant

Dans l'édition normale, le combat sur la patinoire est dans les tomes 3 et 4 ; l'arrivée de la mère de Ranma dans le 22.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kent
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 14/11/17 12:34    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Cyril,
ça confirme le fait d'au moins acheter les 2ers tomes de cette nouvelle édition Très content
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Page 9 sur 9

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation