Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[AJIN], Les immortels sont parmi nous

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 13/07/17 14:04    Sujet du message: [AJIN], Les immortels sont parmi nous Répondre en citant

=>
Je suis en pleine relecture estivale de ce seinen et je vois qu'il n'y a pas de topic dédié : damned !
Depuis 2 ans - déjà - la série est arrivée chez nous aux éditions Glénat, sa découverte s'est faite avec plaisir mais sans passion particulière, au départ. Puis, petit à petit, le niveau est monté. Curieusement c'est avec le départ du scénariste (quand le dessinateur a pris en main son récit) que l'intérêt a commencé à monter en flèche. En gros j'ai trouvé le 1er volume un peu plat, avec des réactions pas très crédibles quand les proches du héros découvre qu'il est un Ajin - et donc immortel - tout le monde amis et famille le laisse tomber comme une grosse m*rde ! Le volume 2 est amputé par un chapitre HS qui freine un peu le rythme du récit et ensuite le volume 3 est un premier tournant avec une confrontation entre le héros Kei et Sato l'Ajin qui défit la société des humains. La suite devient franchement excellente avec des phases d'action passionnantes, des personnages approfondis par quelques flashbacks et une exploitation judicieuse du pouvoir d'immortalité des divers protagonistes. Le tout servi par un graphisme impeccable qui s'améliore également de manière significative depuis le début. J'adore le tracé un peu tremblotant, les visages travaillés et les décors bourrés de détails entièrement faits à la main un peu à la manière de Katsuhiro Otomo quand il trace ses immeubles !
Le héros est intelligent et assez détestable mais ça me marche plutôt bien, quand à Sato c'est un personnage qui me plait beaucoup. Les humains sont décrits de manière sombre, la découverte d'individus immortels au sein de la société est perçue comme une menace ou un moyen de gagner de l'argent. Les ajins sont traqués pour être vendus ou utilisés comme cobayes pour faire de la recherche médicale ou développer de nouveaux produits dans l'industrie. C'est pourquoi Sato décide de prendre en main le destin des ajins qui acceptent de le rejoindre afin de lancer une bataille contre la société moderne. Mais pour cela il utilise lui-même une grande violence, même contre des innocents et son profil psychologique est celui d'un tueur sans pitié qui s'amuse avec ses pouvoirs face au danger sans véritablement défendre sa cause. C'est pourquoi certains ajins ne veulent pas se rallier à ce mec sans scrupules et que d'autres ont juste envie de disparaître et de vivre tranquillement, en essayant simplement de cacher leur nature auprès de leurs proches. L'immortalité est aussi un facteur clé du récit car l'auteur l'utilise de manière à rendre l'histoire surprenante, un ajin est certes immortel mais il reste au fond un homme, sans arme il n'a pas de force de destruction hors norme. A cela s'ajoute le fantôme noir qui offre des capacités un peu différentes suivant le caractère de son possesseur, le héros Kei Nagai étant asociale il ne peut pas contrôler son fantôme et ce dernier est agressif et agit selon sa propre volonté. Quelqu'un dira d'ailleurs à Kei : si tu veux contrôler ton fantôme il va falloir que tu changes toi aussi, que tu fasses évoluer ton rapport avec les autres.
La série s'est avérée encore plus savoureuse à la relecture car le rythme de parution lent au Japon, empêche l'immersion nécessaire pour vraiment l'apprécier à sa juste valeur. Je ressors de ces 9 volumes d'affilée avec le sentiment d'avoir trouvé un seinen de grande qualité qui vaut vraiment le coup d'être lu !
Mais pour avoir la suite il va falloir être patient...
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
michael
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 13/07/17 18:47    Sujet du message: Répondre en citant

Chouette texte, ça fait envie !
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 13/07/17 22:43    Sujet du message: Répondre en citant

Belle description en effet !
Je suis cette série depuis la sortie grâce à l'enthousiasme de mon libraire et je ne regrette pas, ce que j'apprécie particulièrement c'est ce méchant, Sato, particulièrement réussi. Les autres personnages ne sont pas en restes, Kei étant autant détestable qu'il est intelligent
Le système des Ajin est bien fichu, simple en apparence, mais finalement d'une complexité inattendue dans ses utilisations, à la façon d'un Death Note
Et le dessin réaliste rend vraiment très bien
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 19/07/17 17:00    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

J'ai lu les deux premiers tomes acheté en pack (1+1) et j'avais trouvé ça pas mal, en me disant que je devrais essayer en occase. Je vais donc faire un effort et la commander à Taliesin (c'est elle qui gère mes achats en occase, ce qui m'est d'un grand secours car je suis une grosse faignasse Sourire ). Et qui sait, je passerai peut-être en neuf, ça m'arrive assez régulièrement (car je suis aussi assez impatient).
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 19/07/17 18:36    Sujet du message: Répondre en citant

Tuc a écrit:
Et le dessin réaliste rend vraiment très bien

Je ne suis pas fan du design des deux jeunes dans le premier tome.
Il fait trop shonen, notamment quand les nez ne sont pas dessinés.
Et l'ami de Kei ressemble au héros de Hunter x Hunter avec sa coupe de cheveu.

Ce décalage entre dessin / histoire, et le jeune qui se bat comme un ninja pour aider son pote... Confus
->J'ai failli me débarrasser de mon tome 1...

J'ai changé d'avis après avoir eu l'occasion de lire les 2/3 suivants, et je me suis empressé d'acheter tous les tomes disponibles Mort de rire
Je n'avais pas remarqué que le dessinateur avait repris le scénario. C'est peut-être pour cette raison que j'ai plus accroché à la suite.


Sato est excellent comme personnage, quel charisme !
Citation:
J'espère qu'il va rétamer tout le monde.
Ou du moins qu'on n'aura pas un happy ending où Kei gagne contre le méchant Sato... Mais j'ai des doutes.


Les couvertures sont aussi excellentes. Originales et intrigantes comme il faut.
_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
michael
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 20/07/17 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

Heureusement que vous aviez prévenu que le premier volume est un peu "plat" !
Je l'ai fini ce matin, ce n'est pas la catastrophe mais ça ne vole pas haut... Et effectivement, je ne suis pas fan du dessin, c'est la première fois que je vois une absence totale de nez, à part chez Krilin.
Je vais me prendre la suite tranquillement, en vous faisant confiance.
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 20/07/17 13:38    Sujet du message: Répondre en citant

De mon côté, j'ai lu 2 volumes et je ne comprenais pas du tout l'engouement. Le dessin ne me plaît pas beaucoup non plus, mais pire que tout, je crois que ce sont les expressions faciales Mort de rire on est soit en train de tirer la tronche comme pas possible, soit on affiche un rictus...

L'intrigue du premier volume est plate: une course poursuite et c'est tout. Puis vient le 2ème volume, et surtout la seconde moitié où on découvre une sorte de société parallèle liée aux Ajin. ça devient donc plus intéressant. Il y a donc une progression, je suis passée de "insupportable" à "à voir". Je ne sais pas si je lirai le volume 3 (avec mes "retards", je n'ai même pas pu lire mes chouchous...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 20/07/17 15:09    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, le début n'est pas mauvais mais ne donne pas spécialement envie de se lancer dans la série. En quelques dizaine de pages, on apprend ce qu'est un ajin , en classe dans l'école avec le héros, puis il se fait renverser par un camion en rentrant chez lui et c'est parti, il est poursuivi et en cavale direct...
Le deuxième tome est déjà un poil plus intéressant et les 3 / 4 / 5 lancent le titre sur de meilleures bases. Avec ensuite dans le tome 6 un flashback qui est très plaisant et enfin un long arc sur les tomes 7 / 8 / 9 franchement réussi pour installer la série définitivement sur de bons rails.
Et puis Sato avec son visage ridé et ses yeux fermés est un personnage qui marque le lecteur.
Par contre le dessin est sympa dès le début je trouve (bien qu'il s'améliore aussi par la suite) avec quelques mises en pages visuellement très inspirés. Il y a des doubles pages qui restent encore dans mon esprit comme à la fin du tome 6 en prison avec Kaito, un co-détenu et son fantôme.
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
EdenA
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 07 Nov 2007

Message Posté le : 20/07/17 15:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je confirme, c'est de la bonne "came", comme Kokkoku sorti à la même période chez Glénat.
Quand Glénat faisait dans le bon seinen quoi Mort de rire (reviens, Stéphane Ferrand ! Pleure ou Très triste )
Il me reste un tome de retard mais j'apprécie toujours la lecture. Pas le manga de l'année mais bien agréable à parcourir (et je confirme, Sato est un excellent antagoniste Sourire ).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
e m
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 21 Nov 2004

Message Posté le : 04/08/17 19:48    Sujet du message: Répondre en citant

Lu le tome 9.
Dans la continuité des tomes 7 et 8, toujours aussi violent, toujours aussi bon.
Les fantômes noir toujours aussi classe.

Deux / trois points qui me gênent un peu :
- le dessin des personnages qui est parfois bâclé. Bizarrement ça touche surtout les visages du personnage principal et de son potes, au contraire des autres qui sont souvent très travaillés.

- les gars sont immortels, ok. Mais il ne me semble pas qu'ils sont insensibles à la douleur.
Et pourtant ils s'infligent des supplices et autres tortures sans arrêt : ils se découpent allégrement les bras, doigts, et bien pire (cf Sato)... sans même sourciller.
Il faudrait peut-être qu'ils aient l'air de souffrir un peu de temps en temps Mort de rire

-
Citation:
Kei, qui est présenté comme un personnage très intelligent, mais qui frôle carrément le génie sur les derniers tomes. Et qui devient un peu trop sûr de lui.
L'évolution de ce personnage et beaucoup trop rapide.


*****
Citation:
Le coup du "si un Ajin perd sa tête il meurt parce que la tête qui repousse ce ne sera plus lui même" :
Je fais fausse route, où c'est du pipeau raconté par Sato ?

Parce que quand il se passe tranquillement à la broyeuse, ça a l'air d'être bien lui même qui se régénère. Idem pour le jeune qui était mort dans un accident et dont la tête était resté dans son casque.

_________________
n.n
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tuc
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 30 Juil 2006

Message Posté le : 04/08/17 21:27    Sujet du message: Répondre en citant

Sato est un sociopathe de très haut niveau dont le fait d'être immortel l'a complètement fait décompensé, de plus un militaire bien entraîné, c'est donc logique (enfin la logique du manga) qu'il ne ressente que très peu la douleur

Pour les autres, on voit quand même toujours un rictus, mais il est logique qu'à force la douleur soit moins ressentie quand on s'y habitue (un boxeur pro ressent moins les coups qu'un débutant, c'est de l'endurance)

Pour le 2e point dans la balise de spoil, je suis d'accord, c'est plutôt louche, et comme ça vient de Sato, cela peut bien être totalement faux
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation