Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Chroniques comics (2)
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10 ... 19, 20, 21  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
kent
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Jan 2003
Localisation : in ze kenthouse

Message Posté le : 17/11/14 09:28    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pr vos mini retour sur Family Business, j'hésitais à le prendre.

Pour le run de Morisson, je me demande tjs si le tome 5 est pas clairement dispensable dans l'histoire
_________________
Si je meurs, embrasses moi!
Si tu meurs je te rejoindrai
Ma collection :
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 17/11/14 19:03    Sujet du message: Répondre en citant

Ms Marvel et Moon Knight sont des séries que j'attends de pied ferme Sourire (en espérant ne pas être déçu une fois de plus).
Mais c'est surtout Trees de Ellis que j'ai envie de lire.

Citation:
... le fantasme de puissance "je suis un mec insignifiant mais je viens de recevoir des super pouvoirs avec lesquels je vais devenir un héros / tomber le mannequin qui me sert de voisine / arrêter de me faire embêter par la brute du lycée".

Assez fan de ta description de Spider-man Mort de rire


D'ailleurs je me suis relu le début du run de Ultimate Spider-man avec Miles Morales (le jeune black de 13 ans qui enfile le costume après la mort de Peter dans cet univers) et d'une traite ça passe vraiment très bien... Comme le niveau de la revue Ultimate Universe était devenu catastrophique je vais quand même tenter la suite en TPB...
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 18/11/14 21:56    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Assez fan de ta description de Spider-man Mort de rire

Merci ^^ Plus sérieusement j'ai lu la première partie de Superman - Origines secrètes qui vient d'être réédité chez Urban et l'enfance du héros (dans une réalité alternative) et dans les scènes à l'école c'est exactement pareil. On retrouve tous les éléments que j'ai cités plus haut, et on changerait les noms ça donnerait une histoire de Spider-Man tout à fait crédible.

Ms. Marvel c'est tellement bien que ça me semble difficile d'être déçu (et là en disant ça je crée de hautes attentes chez le lectorat qui s'attend à un truc suprêmement génial et est quand même déçu de réaliser qu'en fait c'était juste génial hahaha), à moins que Panini se foire magistralement sur la trad une fois de plus, et encore, même en faisant ça, ça me semble difficile de tuer l'intérêt du titre (alors que pour ceux de DeConnick ça a l'air fatal).

Moon Knight repose parfois beaucoup sur les graphismes (je pense à l'épisode où le héros se bat contre des fantômes, ou bien celui qui se résume à "Moon Knight va délivrer la petite fille retenue captive en haut de l'immeuble en cassant la gueule à tous ceux qu'il croise en partant du rez-de-chaussée), donc le résultat est parfois déstabilisant. Mais y a des passages que j'aime beaucoup, comme le début du chapitre #2 avec le sniper qui est l'occasion d'une intéressant figure de style graphique, et puis les couleurs sont particulièrement jolies d'un bout à l'autre. J'aime bien le principe de représenter Moon Knight en blanc blanc par exemple, quel que soit l'éclairage, ça lui donne une présence singulière.

Trees c'est assez difficile de raconter l'histoire car en fait il s'agit d'une juxtaposition de différentes intrigues qui se déroulent à plusieurs endroits du monde et n'ont a priori rien à voir entre elles, si ce n'est de se dérouler au pied de ces fameux "arbres", des formes de vie extra-terrestres qui n'en ont rien eu à faire de la vie sur Terre, se sont installés et point barre. Mais j'aime bien, l'alternance entre les différentes histoires est bien gérée et certains thèmes sont vraiment intéressants. Difficile de vraiment recommander la série étant donné qu'on ne sait pas où elle va réellement, mais c'est bien fait.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 19/11/14 00:42    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien, tu es bien assidu dans tes lectures en VO !
Merci pour tes avis...
Ms Marvel m'intéresse juste pour voir ce qui est fait du personnage, comment est traité son identité alors que l'islam est un sujet, disons..., "délicat" là-bas... Si en plus c'est bien mené comme récit ado, effectivement j'ai hâte.

Moon Knight me fait des signes du coin de l’œil car j'avais beaucoup apprécié l'épisode de Secret Avengers écrit par Ellis où le personnage revêtait un complet blanc et un masque, pas de cape ou autre accessoires (comme dans la série, non ?), et il pétait grave la classe en éjectant d'une fenêtre un mac possédé d'un coup de pied sauté en lui disant le nom de la prostitué qu'il voulait venger au moment où le salaud dégringolait les étages.

Illustration ici de ce que peut donner le costume.



Lu le deuxième épisode de New X-factor, ça vole pas bien haut...
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan


Dernière édition : michael le 23/02/15 23:10; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 19/11/14 01:53    Sujet du message: Répondre en citant

Là ça dépend, il change plusieurs fois de costume dans la série. On retrouve son costard blanc avec un masque intégral, mais il y a aussi son costume habituel légèrement revampé ainsi qu'un autre. Mais la cape est L'ingrédient cool du costume je trouve, surtout avec tout ce blanc.



All-new X-Factor, c'est parce qu'il n'y a pas encore Danger ! J'aime bien son explication des X-men M. Green
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 21/11/14 07:43    Sujet du message: Répondre en citant



J'ai acheté les 2 nouveaux comics sortis par Urban. Ma critique :
Sur la forme d'abord, le format me semble plus grand que celui des deux premiers tomes déjà parus (et que je n'ai pas sous la main). Les couvertures sont sympas, surtout celle du tome 4 avec les background ponies. Pour la présentation des personnages, il est dommage, pour le tome 3, de s'être contenté de reprendre les présentations des deux premiers tomes et de ne pas les avoir adaptées : on revoit par exemple la reine Chrysallis alors qu'elle est absente du volume. En revanche, le tome 4 comporte de nouvelles présentations. Enfin, le tome 3 comporte en goodie une planche de tattoos.
Côté traduction, j'avais trouvé celle des deux premiers tomes parfaite, avec un sens de l'humour excellent - et malheureusement pas mal de fautes de français. Ici, on a encore quelques fautes (j'en ai moins repéré mais je n'ai lu les volumes qu'une fois). Je tique quand même sur un point précis concernant les princesse comme dans ces phrases : "Princesse Luna est notre seul espoir" ou "Je suis persuadée que princesse Célestia a un plan" : princesse étant un nom commun, il faudrait mettre "la" devant. A noter aussi que Twillight passe, à l'égard de Luna, au tutoiement en fin de volume, toujours avec le titre de princesse devant, alors qu'elle la vouvoie à d'autres moments, ce qui me semble plus logique.

Bon, j'ai été un peu long sur ce plan-là. L'essentiel reste quand même l'oeuvre proprement dite. Et contrairement à ce que je pensais à la lecture des pages disponibles sur le site d'Urban Comics, j'ai plus apprécié le tome 4 que le 3. Dans les deux volumes, on peut apprécier des dessins toujours tops et les mimiques hilarantes de certains poneys . J'ai cependant trouvé, dans le tome 3, l'aventure moins intense que dans les deux premiers : la méchante de l'histoire n'a pas le charisme de Crysalis. Heureusement, il y a aussi pas mal d'humour et Pinkie Pie m'a régulièrement fait rire (la scène du bain avec Rarity)

Le tome 4 m'a bien davantage plu, avec 2 intrigues pas franchement épiques mais prétextes à de nombreuses situations très drôles : dans le premier, Big Macintosh a besoin d'une boîte de clous et, en route pour le magasin, se retrouve dans une foire où il fait de nombreuses rencontres qui l'empêchent d'atteindre son but. Cela permet de retrouver de nombreux personnages et offre des moments souvent tordants : les CMC, monomaniaques et survoltées, sont au top de leur forme (pour le plus grand malheur du laconique Big Mac) Mais on retrouve aussi beaucoup de personnages, notammentr féminins, qui veulent passer un peu de leur temps avec l'étalon (fans de shipping, ce chapitre est pour vous) : j'ai notamment beaucoup aimé Luna et ses t-shirts (dont elle semble changer à plusieurs reprises et qui ont des messages parfois en français, parfois en anglais)
La deuxième partie du volume est consacrée à la première rencontre entre Cadance et Shining Armor et à la façon dont ils sont tombés amoureux. C'était bien sympa également : les deux personnages (surtout le frère de Twillight) sont montrés sous un jour plus amusant et moins princier Comme dans Equestria girls, on a une intrigue basée sur une comédie romantique lycéenne classique (ce qui vaut au narrateur les réflexions sarcastiques de Rainbow Dash) mais avec un côté parodique et une folie bien plus marqués, ce qui rend la lecture tout à fait plaisante (il y a quand même des références r$olistes à foison et j'ai dû louper pas mal de choses)
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 25/11/14 10:43    Sujet du message: Répondre en citant

Je remets ici ma critique du tome 3 en VO, qui correspond au 4 en VF. Sachant qu'en VO, je n'ai remarqué aucune faute de Français.


My Little Pony : Frienship is Magic est populaire, et à ce titre, se décline sur de nombreux supports. Parmi eux : les comics. Pourtant, ces-derniers ont une particularité ; du moins, ceux écrits par Katie Cook et Andy Price. En effet, leur public cible n’est pas le même que la série d’animation dont ils sont adaptés.
La série, vous vous en doutez, vise principalement les petites filles, et c’est par hasard qu’une communauté plus âgée s’est prise d’intérêt pour ce programme. Un élément que les auteurs ont pris progressivement en compte, afin de continuer à satisfaire les deux publics ; ce qui ne me parait pas pertinent, dans la mesure où c’est bien la série telle qu’elle était pensée à l’origine qui a réussi à attirer des spectateurs imprévus. Mais c’est un autre débat.
Les comics, quant à eux, se focalisent sur ce second public, celui qui n’avait pas été anticipé.

Plusieurs points viennent appuyer cette impression. Déjà, pour ceux qui ne seraient pas totalement au fait de ce phénomène, la communauté internet a créé un important univers étendu autour de la série, en imaginant ce qui n’apparaissait pas à l’écran. Ils ont remarqué des poneys en arrière-plan et leur ont donné un nom, un passé, et une personnalité, ou se sont amusés à dépeindre le quotidien de personnages secondaires rarement mis en valeur. Et les auteurs de la série ont intégré certains de ces éléments inédits, en particulier concernant les noms (comme Derpy Hooves) ; mais, vous vous en doutez, ils ne pouvaient pas non plus tout reprendre, sous peine de perdre leur cible première. Dans le comics, ces limitations semblent ne plus exister : Lyra veut devenir humaine, Luna entretient des rapports d’amour/rivalité avec sa sœur, etc…

Autre indice : les références. La série se fendait déjà de quelques-unes – comme à The Big Lebowski, dans une scène consacrée au bowling – mais cela restait discret. Ici, ce n’est plus discret. Pire, Katie Cook et Andy Price donnent l’impression de vouloir produire une digestion de toute la popculture anglo-saxonne de ces 40 dernières années, pour un résultat qui laisse sans voix. Quand les personnages commencent à évoquer The Rocky Horror Picture Show et Ferris Bueller Day Off, ou à parodier Quantum Leap, nous atteignons des sommets dangereux. Mettre en scène des poneys leur donne des ailes et leur permet apparemment de sortir toutes les références qu’ils souhaitent.

Ceci étant dit, parlons de ce 3ème album. Il propose deux histoires : la première consacrée à Big Mac, l’autre à la rencontre entre Cadence et Shining Armor.
Big Mac, donc, doit acheter des clous à Ponyville, mais tombe en pleine fête de l’été. Bien malgré lui, ce qui devait être une simple course se transforme en grande aventure. Il sera confronté, pêle-mêle, aux inventions dangereuses des Cutie Mark Crusaders, à l’esprit de compétition de la princesse Luna – laquelle porte des t-shirts à messages aussi éloquents que « Blame my sister » ou « Eat my dust » – à une invasion de singes mutants, et même à l’intérêt marquée d’une pégase avec une sérieuse commotion cérébrale, qui imagine déjà leur futur vie conjugale. Comme le dit une des couvertures : « Ponyville devient de plus en plus bizarre chaque jour », et c’est bien ce qui va poser problème à un Big Mac étrangement cartésien compte-tenu de l’environnement dans lequel il évolue. Mais il va tout-de-même en profiter pour passer un bon moment. Cette histoire donne un bon aperçu de la folie douce qui habite la ville et ses habitants, et s’avère amusante malgré les déboires du pauvre Big Mac, notamment grâce à un humour étrangement non-sens.



La rencontre entre Cadence et Shining Armor, quant à elle, est une pure parodie de comédie lycéenne façon « années 80 », avec plusieurs personnages récurrents apparaissant avec leur look de l’époque. Nous retrouvons Cadence dans le rôle de la pouliche ultra-populaire promise à l’imbuvable capitaine de l’équipe du polo – sport plus répandu à Equestria que le football américain – tandis que Shining Armor est le nerd de service. Apparemment, sa cutie mark vient moins de sa volonté d’intégrer la garde royale, que de sa tendance à incarner des paladins dans les jeux de rôle. La fin, vous la connaissez, mais pour y arriver, il faudra que les élèves les plus asociaux du lycée s’associent pour aider un des leurs, renverser le futur roi du lycée (lequel fera une très mauvaise impression à Celestia), et le rapprocher d’une Cadence aux réactions inattendues.
Si la structure est classique, les personnalités de chacun font tout le sel de cette histoire, ainsi que les multiples références. Nous découvrons un Shining Armor coincé, une Cadence beaucoup plus entreprenante qu’il n’y parait au premier abord, et une Twilight Sparkle déjà préoccupante et obsessionnelle malgré son jeune âge.



Ce troisième album s’impose comme une excellente surprise, en tout cas beaucoup plus que le précédent. Le retour des deux auteurs phares du comics n’y est certainement pas pour rien. Non seulement ceux-ci ont parfaitement intégrés les spécificités de la série et de son univers étendus, mais ils en profitent surtout pour partir dans des délires que seuls des poneys pouvaient leur permettre. Comme mentionné tantôt, ce comics MLP:FiM ressemble à s’y méprendre à une digestion ultime de la popculture anglo-saxonne, ce qui pourrait s’avérer superflu si cela ne participait pas à générer une œuvre drôle et délicieusement agréable à parcourir. Katie Cook et Andy Price retirent le meilleur de la série pour en accentuer le délire et son utilisation de références diverses. Cela pourrait devenir indigeste à la longue, mais sur un format comme celui-ci, cela passe très bien. Dommage que tous les auteurs œuvrant sur ce titre ne se montre pas capable d’aboutir à un résultat aussi plaisant, obligeant à vérifier avant lecture qui a pu travailler sur chaque album.
_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuka
Mangaversien·ne


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 25/11/14 17:59    Sujet du message: Répondre en citant

michael a écrit:

Sinon j'hésite grave à me prendre les recueils Sandman chez Urban... mais le prix me calme à chaque fois !


Certes. Mais Sandman, ça ne se lit pas à la sauvette comme n'importe quelle revue. Tu en as pour ton argent autant en qualité/prix qu'en "durée de plaisir"/prix.
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 25/11/14 18:07    Sujet du message: Répondre en citant

J'appuie Manuka Sourire . Personnellement, j'ai opté pour les TPB à l'époque, c'est une solution simple si on ne veut pas avoir trop de bonus. Mais l'édition d'Urban vaut carrément le coup, surtout que celle de Panini c'était quand même 25€ le TPB. Puis Sandman c'est une série qui supporte largement x relectures.
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 21/12/14 19:42    Sujet du message: Répondre en citant

Superior Spiderman 2 : j'ai été moins intéressé que par le volume 1. Trop d'intrigues qui se croisent, de façon parfois confuse, et trop de violence - même si elle a pour but de distinguer le Spiderman "supérieur" du traditionnel. Restent certains passages sympathiques, notamment la scène avec la petite fille.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 22/12/14 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai ENFIN lu Batwoman: Elégie pour une ombre (édition Panini, c'est ce qui était dispo en bibliothèque) Sourire . Depuis le temps que j'en entendais parler Surpris !



Je n'ai pas beaucoup lu de Greg Rucka (j'ai acheté Queen & Country pas encore lu) dans ma vie. J'aime bien le dessin de JH Williams III, surtout dans cette série (et puis The Sandman: overture bave...). Et puis Batwoman, ça me branchait bien Sourire . Au début, je dois dire que j'ai été un peu surprise. La première partie est juste merveilleuse graphiquement, avec un Williams très en forme, rien à dire sur ses compositions, ses couleurs, son dessin. je trouve donc l'histoire super-héroïque très sympa, mais pas non plus incroyable, pas de quoi en faire tout ce foin. Après, je n'ai pas du tout suivi le Batverse depuis 2007 (?) en français et je n'ai pas connu 52 et tout ça. Donc, les ennemis ne me disent juste rien, et pas compris le passage des changements en bêtes avec le sauvetage.

Mais ce qui relève largement le niveau, à mes yeux, c'est la seconde partie qui revient sur le passé de Kate depuis sa préadolescence. Je dois dire qu'à partir de ce moment, j'ai été scotchée par l'histoire, par le personnage, par le drame de sa famille aussi. Et aussi, par l'homophobie. J'adore le personnage de Kate Kane Sourire . Enfin, on retrouve un Rucka très efficace avec tout ce qui a trait avec l'armée, les enlèvements, etc... qu'on voit aussi dans Queen & Country ^_^ .

Sinon, j'ai lu The Finder Library volume 2 de Carla Speed McNeil. C'est super difficile d'en parler (pour moi), mais je dois dire que c'est vraiment une série à découvrir si ce n'est pas déjà fait. Je trouve tout fascinant dans cet univers, que ce soit l'univers lui-même, les personnages, les dessins, la manière de croquer les personnages et leurs émotions, mais aussi la narration, parfois un peu confuse, mais originale. Fan ultime!!!!

Dans ce gros pavé de 600 pages (accompagnées de nombreuses notes!!!), on retrouve plusieurs histoires: Dream Sequence parle d'une sorte de MMORPG sauf que les joueurs se connectent dans un monde directement dans la tête d'une personne, Mystery Date est une histoire romantique avec une jeune femme qui est amoureuse de deux professeurs (dont un qui ressemble à un dinosaure), The Rescuers remet Jaeger sur le devant de la scène dans un thriller où un bébé a disparu suite à un kidnapping et dans Five Crazy Women, Jaeger se plaint à un pote gay dans un bar de 5 femmes qu'il a connues (trop long à expliquer mais en gros, Jaeger est une sorte d'électron libre dans la société de Anvard et n'a jamais nulle part pour vivre ni aucune possession et vient dormir chez les femmes qui veulent bien de lui Mort de rire ). A lire Sourire

J'ai hâte d'acheter le dernier volume sorti, Third World, premier en couleurs (et j'espère que ce sera du papier mate, comme les couvertures en bonus dans ce gros pavé-là).



Sinon, quelqu'un a déjà lu Zenith de Grant Morrison? Il me fait envie... (enfin, je ne sais pas pour quand T-T)
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Gemini_
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Fév 2011

Message Posté le : 09/01/15 10:30    Sujet du message: Répondre en citant

The Wicked + The Divine T1 : Comics découvert par hasard, car mentionné en bien par un journaliste dont je reconnais les goûts en la matière.
Tous les 90 ans, un panthéon de douze Dieux revient sur Terre pour une durée de deux ans. A notre époque, ils ont choisi d'incarner des popstars afin d'inspirer les foules. Laura est une de leurs groupies les plus ferventes ; lorsque l'une d'entre eux, Luci, est accusée de meurtre, elle décide de plonger plus profondément dans l'univers du Panthéon.
Je confirme que ce titre, publié chez Image Comics, mérite largement le coup d'oeil. Déjà car il s'avère riche en questions, que nous allons nous poser aux côtés de Laura : qui sont ces Dieux, pourquoi se réincarnent-ils régulièrement - lors d'un événement appelé La Récurrence - quel est leur but,... ? L'excellente idée du scénariste, c'est d'avoir choisi des divinités obscures (à une ou deux exceptions près) qu'il est peu probable de connaitre sans effectuer une recherche, ce qui les rend finalement imprévisibles et renforce l'aura de mystère qui les entoure ; avec Thor et Zeus, cela aurait moins bien marché. Ils possèdent tous des personnalités à la fois hautaines et fatalistes, et il est intéressant de noter que, en tant que popstars - soit de véritables divinités modernes - chacun représente un courant musical voire un artiste différent : même si tous n'ont pas encore été introduits, nous reconnaissons déjà Lady Gaga, Rihanna, Kayne West, ou encore un des Daft Punk.
Autre idée qui mérite d'être mentionnée : Laura, le personnage principal, ressemble plus à une anti-héroïne ; c'est une de ces groupies adolescentes décérébrées, comme les chaines de la TNT aiment nous en montrer, pleurant car un membre de One Direction lui a touché la main. Sauf que là, l'objet de sa passion est un authentique groupe de divinités, et c'est après avoir trouvé par hasard une faille dans leur cercle très fermé - en l'occurrence, l'emprisonnement de Luci - qu'elle décide de s'y engouffrer, sans posséder le moindre recul ; si elle suit leurs aventures, c'est dans un premier temps par pur fanatisme, sans se rendre compte qu'elle n'avait jamais eu la situation en main. Pourtant, un retournement inattendu, en fin de ce premier tome, permet de penser que cela pourrait bien changer par la suite.
Jusqu'à présent, The Wicked + The Divine ressemble à un mélange de récit de super-pouvoirs, de plongée dans la scène musicale contemporaine - que l'auteur connait à la perfection - et de chronique adolescente. Le scénario est bien écrit, surprend tout en maintenant le suspens, et n'utilise pas toutes ses cartouches d'entrée, puisque nombre de protagonistes reste encore à rencontrer, et que la dernière scène porte en elle des promesses alléchantes. Le dessin est plus formaté, mais cela ne l'empêche pas d'être très agréable à l'oeil, et d'apporter un réalisme bienvenu ; je suis un peu moins convaincu par la colorisation par ordinateur, même si cela permet quelques effets avec la lumière et la couleur qui donnent un bon rendu. Enfin, la mise en scène fait preuve d'intelligence et sert parfaitement le récit.
Vous l'aurez compris, il s'agit d'une excellente trouvaille, que je vous recommande.


_________________
- Tu es critique. Cela signifie que tu dois classer les films sur une échelle qui va de "bon" à "excellent".
- Et si je n'ai pas aimé ?
- Ça correspond à bon !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
michael
Mangaversien·ne


Inscrit le : 03 Sept 2002
Localisation : alsaco-moselane

Message Posté le : 23/02/15 23:09    Sujet du message: Répondre en citant

Cela fait un moment que je n'ai pas posé mes guêtres par ici.

Je lis toujours des revues Marvel mais le niveau plutôt irréguliers, mais si parfois il y a encore des bonnes surprises, et surtout le décès du webmaster de Xbee m'ont finalement fait passer l'envie d'écrire des petits textes sur ce que j'en pense.

Pour évoquer un peu de Marvel quand même, j'ai lu les volumes que nous évoquions avec cosmos plus haut.
J'ai totalement le même avis sur Moon Knight : heureusement qu'il y a ce dessinateur génial ! Je m'attendais à ce que Ellis développe un peu plus le personnage, on a au final quelque chose de plutôt anecdotique mais quelques passages brillants.
Miss Marvel me laisse mitigé, ça commence super bien avec le pouvoir de métamorphe qui permet de devenir son idéal (grande blonde qui permet de mieux s'intégrer et de s'échapper de son quotidien de jeune fille dans le carcan d'une famille musulmane pratiquante), c'est subtil et évite bien des clichés, mais je trouve que ça baisse pas mal quand les "vilains" font leur apparition.




Bref, j'ai franchi le pas pour le premier Sandman et je ne le regrette pas. Quel bon bouquin ! C'est une relecture alors c'est moins la baffe tout de même, l'effet de surprise, tout ça, mais c'est vraiment déconcertant et intéressant. Parfois inutilement crade ou sombre à mon avis, avec un personnage moins charismatique que dans mon souvenir, plus antipathique aussi, mais Neil Gaiman a été bien ambitieux en écrivant cette série, on est bien au-delà du truc super-slip basique (ce n'est pas du super-slip du tout au final). Les suppléments en fin de volume sont passionnants à parcourir, l'édition de Urban est parfaite en ce qui me concerne.
Je vais me procurer le suivant le mois prochain avec un immense plaisir et une certaine anxiété, ce sera du 100% inédit pour moi, j'espère vraiment ne pas être déçu (comme avec Transmetropolitan).
_________________
"Rien que d'être vivant, de respirer ce jour-là, c'était une vérité qui était comme un inexprimable miracle".
L'audacieux jeune homme au trapèze volant, William Saroyan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
herbv
Modérateur


Inscrit le : 28 Août 2002
Localisation : Yvelines

Message Posté le : 24/02/15 00:11    Sujet du message: Réaction Répondre en citant

Bravo Michael ! Il fallait le franchir, ce pas ! Sourire

Pour ma part, je continue à lire pas mal de comic books et de bd canadiennes.


Je me suis enfin mis à lire du Seth et je dois dire que je suis plutôt emballé par ces deux titres similaires et originaux dans leur traitement narratif. Je vais continuer à aller à la découverte de cet auteur.


Petit écart vers les super-collants-moule-burnes. Mais bon, c'est pas n'importe quoi. J'ai acheté la version Urban, bien entendu. Ma foi, c'était vraiment très bien (mais c'est quoi cette Robin-fille ?). Je conseille fortement !


Là, on est dans le génial ! Bon, je n'ai pas totalement adhéré à l'histoire "Ramadan" mais tout le reste est excellent. Ce tome 5 contient le court récit "The Dream Hunters", ce qui m'a permis de me moquer de T. car elle ne l'a pas lu (c'est un hors série aux USA), hé hé !


Key avait parlé de ce titre de façon très enthousiaste. J'ai eu l'occasion de l'emprunter en biblio et je dois avouer que c'est plus qu'excellent. A lire, oui !


J'ai lu la version Delcourt, elle aussi empruntée en biblio. On comprend mieux à la lecture de l’œuvre l'importance de Will Eisner dans la BD américaine. Bluffant et superbement écrit (et dessiné, bien entendu).


T. ayant décidé que je devais lire La fille maudite du capitaine pirate, j'ai donc lu le tome 1. Et bien, c'est pas mal du tout même si ce n'est pas toujours facile à lire, la cause à une narration parfois un peu brouillonne.


La famille Carter - Don't forget this song est un reportage intéressant sur les premières années de la musique country (moderne d'après la présentation de l'éditeur, ha ha !). Si la lecture n'est pas toujours aisée, ça reste à lire (à noter que le titre n'est pas encore disponible en librairie en Europe).

J'ai lu deux autres ouvrages de l'éditeur canadien La Pastèque en PDF presse. Mes Dinky est pas mal du tout et se révèle être une véritable bande dessinée. Colis 22 est nettement plus anecdotique mais se laisse lire.

J'ai aussi lu le tome 4 de Saga, assez bof mais moins que le précédent. Ceci dit, on est loin de la petite surprise des débuts. Je me demande même si je vais continuer la série. J'attends avec une certaine impatience la fin de Fables. Bon, je me suis quand même enquillé le dernier tome en date. Mais vivement que ça se termine, ça devient trop nul. Je continue aussi l'Intégrale Cark Barks mais le meilleur est derrière nous (mais aussi à venir grâce au dernier tome qui reprendra les premiers travaux du dessinateur).
_________________
Simple fan (auto-proclamé) de Rumiko Takahashi
Chroniqueur à du9
Ténia de Bulledair
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Cyril
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Sept 2002
Localisation : Evry

Message Posté le : 24/02/15 05:47    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas trop fan non plus du dernier volume de Fables et de la tournure que prennent les événements. En revanche, j'ai bien aimé le volume sur Cendrillon, léger, fun et bien dessiné.
_________________
Les chats, ils dépensent leur pognon au baby-foot, ils passent leur temps à fumer des pétards et à grimper au plafond. Les chats, c'est vraiment des branleurs. C'était un message du CCC, le Comité Contre les Chats.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> Tribune libre Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 8, 9, 10 ... 19, 20, 21  Suivante
Page 9 sur 21

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation