Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Kyôko Okazaki chez Sakka ( Pink, Helter Skelter, ... )
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 13/11/12 18:33    Sujet du message: Répondre en citant

Dans la série "les bibliothèques sont nos amies", j'ai pu lire récemment Helter-Skelter, alors que chaque tentative de contact avec une œuvre de Kyoko Okazaki s'était à peu de choses près résumée à "oh mon dieu non c'est trop moche, je sais que t'as influencé Moyoco Anno et Kiriko Nananan mais non. NON (ah et c'est pas donné en plus)."

Le personnage principal est une jeune star au succès énorme, notamment révérée pour sa beauté quasi-irréelle. Le lecteur ne tarde pas à apprendre que Lili a été refaite de la tête aux pieds, d'ailleurs son corps - sa peau notamment - commence à lâcher, et son esprit aussi. Et plutôt que de sombrer toute seule, Lili est bien décidée a entraîner avec elle tous ceux qui l'entourent et, pour certains, sont responsables de ce qu'elle est devenue.

Au début j'ai cru qu'on allait avoir droit à une critique assez convenue, avec une pop-star très belle en apparence (enfin, après la case chirurgie/coiffure/maquillage intensifs bien sûr) et beaucoup moins à l'intérieur. Bref, rien qu'on ne sache déjà. Mais le personnage de Lili se révèle aussi détestable qu'attachant, la mangaka arrivant bien à nous faire partager son sentiment de solitude, ainsi que celui d'être un pantin qui vend du rêve mais n'a jamais l'impression d'en vivre un. Elle évoque aussi cette nécessité de la surenchère pour continuer à exister, surtout face à de nouvelles starlettes encore plus jeunes, encore plus belles et qui pourraient bien la remplacer, avant de laisser elles-mêmes leur place et ainsi de suite. Enfin il est question de la façon dont s'écrit une légende, parfois dans la réussite, parfois aussi dans une tragique descente aux enfers.

Je suis plus réservé sur la fin par contre, qui part complètement en vrille, avant que la postface ne nous apprenne que la mangaka a eu un accident de voiture qui l'a empêché de poursuivre ; le manga est quand même sorti, après quelques retouches. Techniquement, on ne sait pas si le dernier chapitre correspond vraiment à la fin du récit, et on referme le tome avec un sentiment d'inachevé.

Par contre l'auteur a quand même réussi à viser juste, et le manga a beau avoir une quinzaine d'années, il demeure on ne peut plus d'actualité. Quand un des personnages décrit Lili en remarquant qu'elle est un assemblage de belles parties de corps qui n'existent pas en vrai, il me rappelle un article disant que d'après des sondages, la femme idéale aurait un visage typique de cette partie du monde, des hanches typique de tel autre, des jambes d'ici, des seins de là... Autrement dit, un assemblage impossible à trouver dans la rue. Ou encore autrement dit, Kim Kardashian.
La façon dont la célébrité de Lili se joue aussi sur ses frasques n'est pas sans rappeler Britney Spears et ses égarements, ou bien la presse qui est magnifiquement passée de "lolilol regardez la gueule d'Amy Winehouse on dirait un chameau" à "oh mon dieu elle est morte quelle perte tragique pour le monde de la musique mais sachez que nous on l'a toujours appréciée".
Dans la description de la maintenance qu'exige l'image de Lili, on pense aussi à Lady Gaga ou Rihanna, et les équipes créatives qui les entourent, la gestion de leur image et du prochain truc qu'elles vont porter étant un travail à plein temps.

Bref, après avoir détesté River's Edge, je comprends à présent beaucoup mieux pourquoi Kyoko Okazaki a pu être une figure aussi marquante pour d'autres mangakas (et plein de lecteurs et lectrices). Malgré une fin en queue de poisson, le reste de son manga convainc sans peine et vise suffisamment juste pour demeurer d'actualité.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 30/03/14 11:41    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai eu l'impression qu'ils sont un peu sortis dans l'indifférence (et je confondais même les couvertures des deux, je ne sais plus lequel j'ai lu d'ailleurs Mort de rire ) mais quelqu'un a un avis sur Rock et Nonamour? Enfin, j'ai lu la moitié de Tokyô Girls Bravo (et les souvenirs sont loin), quelqu'un l'a lu en entier?
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
cosmos
Mangaversien·ne


Inscrit le : 02 Sept 2002
Localisation : Suspended between being a nobody, nothing and everything.

Message Posté le : 30/03/14 18:27    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai lu que Nonamour, et c'est pas mal. Comme le titre l'indique, ça parle de personnages qui se croisent et qui vivent un non-amour, pour des raisons différentes à chaque fois (amour à sens unique par exemple, mais pas que). Il y a bien quelque chose, mais ce n'est pas de l'amour. Après je ne m'en souviens pas énormément, j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, la narration n'est en effet pas hyper claire sur les premières pages (et puis il y a le dessin de Kyôko Okazaki, toujours aussi moche ...à contre-courant des canons esthétiques habituels). Les relations entre les personnages et leurs sentiments sont particulièrement bien décrits, par contre.
_________________
"Dude, I accept the truth of your lived experiences, and I'm not going to tell you that your feelings were wrong." Squirrel Girl
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 30/03/14 19:26    Sujet du message: Répondre en citant

mon préféré est pink perso, plus frais, j'ai lu tout ses titres et j'ai gardé :
- pink
- river's edge
- rock
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Taliesin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Fév 2004

Message Posté le : 30/03/14 19:54    Sujet du message: Répondre en citant

Je crois que j'ai lu Nonamour et pas Rock! Merci du retour Cosmos, comme toujours Sourire ! J'ai eu, à l'époque, l'impression de lire quelque chose de proche de Pink en lisant Nonamour. Mais j'ai bien envie de me replonger dans l'oeuvre de cette mangaka (et je n'ai jamais terminé Tokyo Girls Bravo, je l'aurais bien vu en un seul gros volume n'empêche). Je viens d'apprendre que le titre chinois de River's Edge se traduit par "Je vais bien" Mort de rire
_________________
Lisez Descending Stories de Haruko Kumota, tout est dispo en 10 volumes en anglais Très content
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation