Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

Entretien avec les éditeurs : la recherche du succès
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Bp
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 22/07/11 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Judd Apatow


Hm, Judd Apatow, c'est probablement le seul réalisateur à être sorti du système hollywoodien ces dernières années qui a réussi à inventer quelque chose de vraiment nouveau.
Les Apatow-comedy, c'est une autre façon de concevoir le héros geek des années 80 (les films insupportables de Howard Hughes), ce n'est plus le monde des gens cool contre le monde des gens pas-cool, c'est la dévoration de l'univers mainstream des années 1960-2000 par la génération IT, la prise du pouvoir et des jolies filles par les Google-boys, le tout avec une vraie tendresse et un positivisme à toute épreuve (je prends mon geek irresponsable, je l'éduque comme un tamagochi, et j'en fait un adulte productif et épanoui sans qu'il abandonne ses valeurs).
Apatow émerge d'ailleurs au moment où les génies de la comédie des années 90, les Farrelly Bros, se vautrent dans une caricature de leur style, avec des films bêtes et vulgaires (The Heartbreak Kid) loin des chefs-d'oeuvre de leur âge d'or (Shallow Hal, Stuck on you).

Le comparer à J.J Abrams, qui est un perroquet et un mystificateur, c'est assez spécieux.


Dernière édition : Bp le 22/07/11 10:48; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Erion
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 11 Déc 2003
Localisation : Compiegne

Message Posté le : 22/07/11 10:43    Sujet du message: Répondre en citant

Bp a écrit:

Le comparer à J.J Abrams, qui est un perroquet et un mystificateur, c'est assez spécieux.


Je ne comparais pas en terme de qualités. J'aime beaucoup les films d'Apatow alors que j'ai toujours pas digéré "Star Trek 2009", mais ce sont deux représentants d'une génération assez particulière. Si je les ai mis en rapport, c'est pour montrer que ce n'est pas juste des auteurs de séries de SF, comics ou machin d'informatique.
Après, ce n'est pas un hasard si cette génération prend le pouvoir dans l'industrie de l'entertainment. Elle a intégré des schémas et les digère. Elle est capable de fournir ce qu'on lui demande, avec plus ou moins de talent, mais ça reste quand même dans une typologie bien délimitée.

On peut quand même voir la différence avec la génération des Spielberg, Scorcese, Coppola. Eux aussi sont des enfants du cinéma, nourris de références à un niveau quasi-pathologique, mais ils vont tous arriver au moment où Hollywood patine et créer des oeuvres marquantes. A la fois en se servant de leur culture cinématographique et en la réinventant.
De mon point de vue, et j'assume ma subjectivité pour le coup, la génération actuelle "geek" n'a pas produit ce renouveau là. Elle reste très respectueuse de ce qui a été fait (même si, techniquement, c'est plus abouti, plus roublard) personne n'a vraiment envie de foutre en l'air le système (et comme le système fonctionne, pourquoi s'en faire).
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bp
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 22/07/11 11:01    Sujet du message: Répondre en citant

Spielberg, Scorcese, Coppola et cie ont quand même profité de l'effondrement de l'âge d'or hollywoodien, et du fait que les studios laissent une plus grande liberté créative à leurs auteurs.
Ensuite, il y a le film de Cimino, Heaven's Door, qui fait réaliser aux majors que le système est labile, et que pour faire du fric, il faut contrôler les budgets et calmer certains élans créatifs. Il y aussi Star Wars, le film qui a fait le plus de mal au cinéma dans l'histoire, qui nous fait entrer dans le blockbuster planétaire. On est toujours dans cette phase, qui ne cessera qu'avec l'effondrement du système, lorsqu'on reviendra à des films plus modestes en terme de pyrotechnie (puisque le budget n'existera plus) pour se focaliser sur le contenu.

Dans ce contexte, je trouve qu'Apatow s'en sort plutôt bien pour imposer sa marque. Il vise un marché de niche, ses héros ne sont clairement pas des canons de beauté (caster Seth Rogen ou Christopher Mintz-Plasse dans des rôles titres, ce n'est pas à la base un choix facile à imposer aux studios), et pourtant il cartonne.
Abrams, lui, ne prend aucun risque. Il fait du sous-Spielberg (c'est dire le niveau, Spielberg étant à mes yeux un tâcheron de la pire espèce) à la sauce geek. Le résultat est d'une nullité abyssale, que même un Michael Bay surpasse par la franche et rafraichissante bêtise de ses films.

Tout ça pour dire que s'ils viennent du même courant, leur approche du système est vraiment différente.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
namtrac
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 02 Déc 2003
Localisation : The dark side of the road

Message Posté le : 22/07/11 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

Je vais répondre petit à petit ce week-end mais je commence par ça :


sushikouli a écrit:
Et Rome ? Desperate Housewives ? Gossip Girl ? Nip / Tuck ? Ou Profiler ? Profiler, la série écrite pour Amy Walker, qui s'est barrée en cours de route ^^;;;


Et quoi ? Quel est le sens de ta question ? Tu veux savoir qui est le héros dans ces séries ? Nip / Tuck j'ai pas suivi depuis le début mais les héros ce sont clairement Troy et Mc Namara à la base. Rome et Profiler, pas vu donc je ne sais pas. Pour Desperate Housewives et GG : tous (ceci dit pour Gossip Girl on peut dire que le perso qui se détache c'est le même que dans The OC : l'outsider "pauvre" qui découvre le monde des riches de la côté ouest / est... on retrouve ce "narrateur" dans d'autres soaps avant aussi).

Tu m'as demandé ce que j'entendais par héros, je t'ai explicité ma définition. Je l'emploie en temps que "personnage principal", "protagoniste". Je n'ai jamais dit qu'il était impossible d'avoir plusieurs protagonistes. Je t'ai même donné des exemples (j'aurais certes pu en énumérer plus menfin déjà que mes posts sont hyper longs...). Les récits à multiples protagonistes c'est vieux comme le monde hein (ou au moins comme Homère Sourire).

Comme tu l'as fait remarquer, les séries de groupes, à protagonistes multiples se sont multipliées ces dernières années. Je dirais même plus, les séries traditionnelles se sont "soapisées", dans la lignée des Dallas, Santa Barbara, Sunset Beach, Beverly Hills... Y a qu'à voir l'importance de la vie personnelle de chacun dans les sous-intrigues d'une série.

Je crois que c'est Hill Street Blues qui a popularisé ce format pour des séries dites "sérieuses", elle est citée comme tournant par les scénaristes / producteurs télé.



sushikouli a écrit:
Citation:
Hélas... faute de grives...

Je suis pas d'accord. Y a aussi l'option d'éteindre sa télé. Et c'est là qu'on en revient au tout début de la conversation : que les producteurs soient frileux, c'est une chose, mais que le public suive malgré tout, ç'en est une autre.


Je suis pas d'accord Sourire Parce que les histoires, c'est un besoin psychologique / émotionnel essentiel. Tu ne peux pas arrêter d'un coup, tout éteindre et te retrouver sans rien pour satisfaire ce besoin humain vital.

Mais surtout, on en a déjà parlé, ce n'est pas parce que l'on regarde / lit une série qu'on l'apprécie vraiment. Beaucoup suivent une série par habitude, pour faire comme tout le monde et parce qu 'ils n'ont rien de mieux à faire / regarder à côté. Il faudrait peut-être faire des enquêtes de satisfaction à ce niveau-là, et peut-être qu'on se rendrait compte que nombre de spectateurs / lecteurs consomment des trucs qu'ils n'aiment pas vraiment... Donc les spectateurs qui selon toi auraient des goûts de chiotte et perpétueraient le système, j'y crois pas. Pour moi, tout est avant tout question de visibilité et d'accessibilité. On n'a pas le temps et les moyens d'aller chercher autre chose, alors oui les spectateurs consomment passivement sans se poser de questions sur la qualité réelle d'une oeuvre. Parce que c'est moins contraignant. Mais offre leur un meilleur accès à des oeuvres de meilleure qualité, et je ne doute pas un instant qu'ils y répondront favorablement. Je ne dis pas que toutes les oeuvres sont pour tout le monde, attention... il y en a des plus faciles d'accès, des plus fédératrices que d'autres. Toutes n'auront pas le même impact, le même succès.

Puisqu'à la base ton coup de gueule semblait partir du fait que FMA devrait vendre à 300 000 exemplaires, je te réponds que si ça ne se vend pas plus malgré sa visibilité, c'est qu'il y a de bonnes raisons. En tout cas, des raisons "logiques". "J'aime pas le dessin", ou "c'est has been", ne sont peut-être pas de "bonnes" raisons, mais elles sont tout à fait compréhensibles. Encore une fois, tu cherches à plaquer ton ressenti de lecteur "éclairé", sur celui d'une majorité avec laquelle tu n'es pas du tout en phase. Tu es une minorité, je suis une minorité. Il faut accepter que les titres qui nous plaisent ne plairont pas forcément au plus grand nombre et qu'ils ne sont pas en tort. On peut simplement regretter que les producteurs délaissent les minorités (qui ne sont pas toutes négligeables en terme de nombre et donc de ventes potentielles) pour se concentrer sur la plus grosse part du marché.

Y a qu'à voir les chiffres de films ciblés pour le public black aux USA. Hollywood en produit très peu, mais chaque fois les comédies les plus nases entrent dans le top 5 du box-office dès leur sortie (et ce sont des films peu coûteux qui récupèrent vite leur argent). Y a un public, qui n'est pas la majorité qu'ils cherchent à séduire (les petits blancs mâles de 15-30 ans), alors ils s'en foutent.


Edit: Ou alors, prends le shôjo. On voit bien comment se sont comportés les éditeurs français. Avant Akata, Nana et Fruits Basket, on ne ciblait que le lectorat masculin en sortant du shônen à gogo (de toute façon les filles lisaient aussi les shônen). Pourtant quand cette "minorité" délaissée a fait le succès de quelques shôjo et surtout que le filon shônen a commencé à s'épuiser, les éditeurs ont enfin daigner ouvrir les yeux sur ce lectorat qui était là depuis le début, en demande, et qui achète ces titres en nombre non négligeable. Même chose pour le yaoi. S'ils avaient voulu, ils auraient pu vendre beaucoup (peut-être pas par wagons, mais au moins par camionnettes) en sortant autre chose que du shônen, mais ils ont attendu de ne plus avoir rien à sortir de ce côté pour aller voir ailleurs. C'est toujours pareil. Il existe des publics, des besoins que les éditeurs / producteurs n'ont pas pris la peine d'examiner et auxquels ils ne répondent que très en retard (quand ils y répondent).



Bp a écrit:
(les films insupportables de Howard Hughes)


John Hughes ? ^^


Sinon, j'aime pas Apatow, je ne suis pas la cible et ses films ne me parlent pas du tout (alors qu'Abrams ça se laisse regarder), mais je suis tout à fait d'accord sur sa contribution et son importance (et sur le fait qu'Abrams est un perroquet et un mystificateur Sourire).
_________________
"Sometimes in our lives, we all have pain, we all have sorrow
But if we are wise, we know that there's always tomorrow"
------------------------------------------------------
http://www.freerice.com/index.php


Dernière édition : namtrac le 22/07/11 13:53; Edité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manuka
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 26 Juin 2004
Localisation : dans le Tea tree !

Message Posté le : 22/07/11 13:36    Sujet du message: Répondre en citant

On parle en ce moment de Sailor Moon.
Est-ce une série mythique ? Clairement.
Est-ce une série connue ? Cela reste à prouver.

Des fans attendent avec impatience sa réédition. Est-ce que ça en fera une série qui se vendra ? Qui vivra verra.
Car disons-le, si Sailor Moon est mythique, si Sailor Moon est réputée, ce n'est pas forcément positivement. Loin, loin de là. Sailor Moon, cliché ultime de la série débile, cliché ultime de l'histoire écrite au jour le jour, cliché ultime de l'histoire gnangnante, cliché ultime du mauvais dessin shojo. La preuve par son cosplay.

Bref, Sailor Moon n'est pas connu de vox populi. Sailor Moon a une réputation, notamment par la série télé, forgé par vox populi, vox fama et vox mediaticus (oui je ne fais pas l'effort de mettre les bonnes déclinaisons Moqueur ).

J'espère que l'éditeur qui a acquis les droits n'imagine pas faire du fric avec la série manga. Ou alors il va falloir faire une sacrée campagne de pub désintox. En effet, ce ne sont pas les fans seuls qui constitueront une clientèle suffisante, à mon pas si zhumble avis.
_________________
Emmène Lucy Hole dans un ciel de diamants. ©
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bp
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 08 Mai 2003
Localisation : Sur la Drina

Message Posté le : 22/07/11 13:41    Sujet du message: Répondre en citant

Namtrac a écrit:

John Hughes ? ^^


Euh, oui John. Howard c'est l'aviator.
Shame on me.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
sushikouli
Mangaversien(ne)


Inscrit le : 29 Oct 2003

Message Posté le : 23/07/11 16:14    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai un peu perdu le fil de la discussion, et j'ai pas trop le temps de relire les derniers messages pour relancer. Par contre, hier, j'ai lu un article sur la carrière de Jim Carrey.
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/m-popper-et-ses-pingouins-jim-carrey-le-portrait_1013865.html

C'était marrant, parce que plus j'avançais dans ma lecture, plus je repensais à l'analyse de namtrac. Du coup, j'ai un peu l'impression que les succès de Jim Carrey au ciné sont assez représentatifs des attentes du public à un instant T. A suivre ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Actu Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Se rendre à la page : Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 sur 8

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation