Le Site

 FAQ -  Recherche -  Membres  -  Inscription 
 Profil -  Se connecter pour vérifier ses messages privés -  Connexion 
Le Forum

[VITAMINE]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
chopper
Mangaversien·ne


Inscrit le : 24 Oct 2003
Localisation : SQY

Message Posté le : 15/11/05 01:12    Sujet du message: [VITAMINE] Répondre en citant

Welcome in the real world

Sawako Yarimizu, une collégienne de quinze ans, mène une vie sans soucis entre les examens d’entrée au lycée, ses camarades et son petit copain. Son monde bascule le jour où elle est surprise en position scabreuse dans l’enceinte même du collège. Désormais cible des quolibets et d’odieuses violences scolaires de la part de ses camarades, la jeune fille va plonger dans un cauchemar sans fin.

Attention, Vitamine est un titre choc, un manga qui frappe, une œuvre qui marque.
A première vue, on a affaire à un shôjo classique comme Génération Comics est habitué à nous sortir. Même format, même prix, même style graphique que Peach Girl par exemple. Pourtant, passé les première pages classique, le ton est donné et on assiste impuissant à la chute de Sawako. La lecture se révèle de moins en moins aisée, tant la mangaka Keiko Suenobu relate de manière réaliste l’enfer quotidien de l’héroïne. On sent un vécu derrière l’histoire ainsi qu’un travail de recherche de l’auteur. La postface de la mangaka tend d’ailleurs à confirmer que ce sujet lui tient particulièrement à cœur et laisse sous entendre que l’auteur a elle aussi été une « ijime ».

Ijime : un tabou au Japon

L’ijime est la tête de turc de la classe, la victime toujours brimée par ses camarades. Sawako devient l’ijime de la classe après avoir été surprise dans une position « olé olé » avec son petit ami. Comble de malchance, celui-ci n’a pas été reconnu. Résultats, Sawako passe pour une fille facile, une salope (n’ayons pas peur des mots) qui de surcroît a trompé son petit copain. Celui-ci, comme on pouvait s’en douter préfère abandonner Sawako et nier en bloc ses accusations pour sauver sa réputation. Mise au banc de l’école, abandonnée de tous, Sawako perd petit à petit goût à la vie. Seule, elle ne tarde pas à remettre en question son existence et sa société.

La mangaka n’hésite pas, à travers le personnage de Sawako, à passe en revue de façon réaliste son cauchemar. Elle en profite pour montrer du doigt et dénoncer de nombreux problèmes tabous. En effet, la violence scolaire est bien souvent passée sous silence. Sawako est ainsi ignorée d’une part par ses camarades qui soit la maltraite, soit l’ignore de peur de subir le même traitement qu’elle. Les professeurs sont ici aussi peu compréhensifs et minimisent les sentiments de l’héroïne. Enfin, même les parents de Sawako font la sourde oreille. Keiko Suenobu retranscrit avec justesse toutes ces scènes prenant place dans la famille de Sawako. Sans fioritures ni exagération de la part de l’auteur on assiste à la désolidarisation de la famille envers leur fille. La mère se met des œillères tandis que le père plus compréhensif se montre en réalité absent.
Sawako, esseulée à l’école, critiquée à la maison n’a d’autre choix que de se renfermer sur elle-même. Seule une passion d’enfance lui permettra de retrouver goût à la vie et d’accepter de regarder la situation en face.

Retour à la réalité

Vitamine n’est pour autant pas exempt de défaut. Tout d’abord, le sujet développé par l’auteur aurait mérité bien plus de volumes. En à peu près 200 pages, certaines situations sont traitées trop rapidement, de nombreux personnages doivent être caricaturés pour qu’on en saisisse le plus rapidement possible leurs rôles. Idem pour l’héroïne qui change parfois, en particulier vers la fin, de comportement de façon trop abrupte et peu naturel. A ce sujet la fin en forme de "happy end" déçoit dans son traitement par rapport au reste de l’œuvre. Elle dénote beaucoup du reste du manga et même si on est heureux que tout cela se termine bien on aurait aimé un dénouement plus approfondi et moins tranchant. Cette irréalité de la fin, ce ton mielleux fait perdre à Vitamine une bonne part de son réalisme et fait rappeler au lecteur qu’il lit bien un manga.


Un style académique

Le style graphique de Keiko Suenobu est très proche de celui de Miwa Ueda la mangaka de Peach Girl. Le trait de l’auteur est fin et clair, le cadrage maîtrisé et lisible (une rareté pour nombre de shôjo). La mangaka se montre même brillante avec une mise en page dynamique. La mangaka arrive à retranscrire avec efficacité le contraste entre les moments de joie de l’héroïne grâce à un trait subtile et souple et ses moments de désespoir par un trait plus vif, plus hachuré.
Rien de bien original non plus, de toute façon se n’est pas du côté du graphisme qu’il faut rechercher les qualités de Vitamine mais bien dans son scénario et les thèmes que Keiko Suenobu aborde.
Côté édition, Génération Comics ne surprend pas et les défauts habituels de l’éditeur sont au rendez-vous, entre autre les fameux carrés blancs. On peut se consoler avec le prix de 6.95€ qui s’il est élevé comparé au reste du marché est pour un titre de Génération Comics très honorable surtout quand l’on voit en général les prix proposés par les autres éditeurs quand ils sortent des one-shot.

Vous l’aurez compris, de notre côté, on a plutôt bien accroché au one-shot Vitamine. Si l’œuvre n’est pas parfaite, elle mérite de figurer au planning de vos lectures, voire de vos achats. En attendant, on espère rapidement voir une autre œuvre plus longue comme Life débarquer chez nous.
_________________
KRINEIN : La culture avec un K

http://manga-anime.krinein.com
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
marcy
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Avr 2003
Localisation : Poulpy land avec Nuku

Message Posté le : 15/11/05 11:35    Sujet du message: Répondre en citant

Petit mot pour dire que le succès de Vitamin a poussé l'auteur à faire "Life" (10 volumes a ce jour, toujours en cours) qui traite exactement du même sujet mais de manière plus poussée.
Là encore une jeune fille devient l'ijime de sa classe et tente de s'en sortir en devenant plus forte chaque jour (la fameuse transition qu'il n'y avait pas eu dans Vitamine), sauf que là il n'y a pas de passion pour la relever, mais une autre jeune fille de sa classe.

Coté Vitamine, rien à redire, j'aime le style violent de cet auteur (qui me ferait presque peur dans Life) justement parce qu'il retranscrit très fidèlement la réalité de l'ijime. Il est évident que Keiko Suenobu a vêcu des problèmes similaires, elle en a parlé dans de nombreuses interview apres le succes de Life.
_________________
Mieux vaut allumer une bougie que de maudire les ténèbres
Laissez moi vous mordre
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Heiji
Mangaversien·ne


Inscrit le : 06 Sept 2002
Localisation : Japon

Message Posté le : 15/11/05 12:02    Sujet du message: Répondre en citant

J'aimerais bcp que Life arrive en France, au vue des couv et du sujet traité, ça à l'air vraiment bien. D'ailleurs je vais me prendre ce one shot.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chizuna
Mangaversien·ne


Inscrit le : 29 Juin 2005

Message Posté le : 15/11/05 12:47    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vraiment adoré ce one-shot!^^
Keiko Suenobu montre la réalité de l'ijime...les violences que l'héroine subit, comment elle réagit,comment elle se "bat" pour s'en sortir!
J'ai été "agréablement" surprise et j'aimerais bien que Life sorte en France aussi... (d'après ce que vous en dites ça me donne envie ^^)
Un manga poignant...J'ai été touchée,je "suivais" son parcours.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sarah
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : Charleroi (Belgique)

Message Posté le : 15/11/05 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai moi aussi beaucoup apprécié ce manga et pour tout dire j'étais en pleurs pendant le moitié de ma lecture tellement la souffrance de l'héroine me touchait Embarassé .

Un très bon one-shot et une mangaka que j'espère retrouver prochainement chez nous avec Life.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
shun
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Sept 2002
Localisation : charleroi la ville noir

Message Posté le : 15/11/05 20:59    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai aussi lu ce dernier, malheureusement l'histoire ne m'a pas du tout touché! j'ai eu échos qu'une amie avait pleuré a la lecture de ce dernier, ce qui malheureusement n'a pas été mon cas, je suis resté de marbre, pourtant c'est bien mené, l'histoire est sympa dans son évolution, mais je n'ai pas accroché tout simplement, pas une mauvaise oeuvre, mais pas celle qui me convient.
_________________
Groupe facebook de vente manga en Belgique :
https://www.facebook.com/groups/1024308591038526/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
clash
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Sept 2005
Localisation : Genève

Message Posté le : 16/11/05 23:58    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu ça complètement au hasard un jour où rien ne me tentait dans le rayon de ma FNAC favorite, et j'ai pas mal aimé.
C'est intense, c'est bien décrit, prenant, et ça se suit pas mal malgré la brieveté d'un format one-shot.

A part ça, on commence à avoir plusieurs séries avec le même titre, ça va vite être le Souk...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
J
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Avr 2003
Localisation : vosges

Message Posté le : 17/11/05 10:16    Sujet du message: Répondre en citant

merci pour le sujet , j'avais completement zappé la sortie de ce one-shot ....
certainement parce que , a coté de life , ca me semblait similaire et un peu court mais j'y jetterais un oeil en attendant la sortie francaise de life ( a mon avis le titre se pose dans la lignée de mars , c'est du shojo " dur" ).

en fait , marcy devrait pouvoir me repondre mais est-ce que ce one shot peut etre considéré comme la nouvelle a l'origine de life ?
_________________
de retour un J totalement renouvelé !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marcy
Mangaversien·ne


Inscrit le : 04 Avr 2003
Localisation : Poulpy land avec Nuku

Message Posté le : 17/11/05 11:48    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je dirais oui, maintenant les histoires ne sont pas tout a fait similaires, dans Vitamin, c'est de l'ordre sexuel, l'héroine a été prise dans une position "délicate" et ses "amies" ne lui pardonne pas, elle se descolarise et fini par trouver une porte de sortie dans les mangas.

Dans Life, on commence l'histoire sur une amitié brisée à cause des examen d'entrée, par la suite l'héroine devient un peu maso, elle se sent bien en se tailladant le bras à l'aide d'un cutter.
Arrivée dans une nouvelle école elle devient "naturellement" le souffre douleur, il n'y a pas trop de déclencheur (une petite histoire de jalousie, mais c'est moins prononcé que dans Vitamine)
Par la suite l'heroine va avoir le courage de se "battre" grace a une autre fille présente dans la classe qui fait office de "senpai indépendante" la fille que rien n'atteint.

Dans Vitamine il n'y a pas de méchant, seulement la bêtise de quelques uns,; dans Life il y a une fille qui tire toutes les ficelles, qui symbolise beaucoup de chose (riche, jolie, bien vu, bonne note ...).

Donc beaucoup de différence, seul le thème principal est resté, l'jhéroine de Vitamine n'est pas tombée dans le jeu de la mutilation (uniquement la prise de médicament) alors que Life appuie énormément sur ce sujet.

Raaaa j'adore ce manga lol
[pour répondre a la question, l'éditeur a sans doute poussé l'auteur à faire Life suivant le thème de Vitamine en y apportant des retouches qui le poussera au rang de "succes", tout comme Naoko Takeuchi a du faire sailormoon apres avoir sorti le premier volume de SailorV]
_________________
Mieux vaut allumer une bougie que de maudire les ténèbres
Laissez moi vous mordre
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
J
Mangaversien·ne


Inscrit le : 19 Avr 2003
Localisation : vosges

Message Posté le : 17/11/05 14:01    Sujet du message: Répondre en citant

merci , marcy Très content

bon je le prendrais la prochaine fois meme si je suis quasi-sur d'etre decu , ayant deja lu 10 volumes de life ( mon gros coup de coeur shojo et j'en ai rarement dans ce style ) surtout que c'est l'aspect poussé de l'ijime ( LE manga sur le theme ) et la dureté du manga qui m'a seduit...
_________________
de retour un J totalement renouvelé !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Miky
Mangaversien·ne


Inscrit le : 28 Nov 2004

Message Posté le : 17/11/05 14:36    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Dans Life, on commence l'histoire sur une amitié brisée à cause des examen d'entrée, par la suite l'héroine devient un peu maso, elle se sent bien en se tailladant le bras à l'aide d'un cutter.


Ce manga me dit quelque chose mais je ne me souviens plus du titre. Ca me fait penser à des scans que j'ai lus il y a un bout de temps. Je n'ai lu que le début et ça parlait en effet d'une fille qui rentre dans une université plus côtée que sa meilleure amie et celle-ci, par jalousie, brise leur amitié (ce n'était donc pas de la vraie amitié). Profondément blessée, l'héroïne en vient à se taillader les poignets...
Le reste de l'histoire malheureusement, je ne connaîs pas ; d'où le doute.

M'enfin, si c'est bien de ce manga dont il s'agit, l'héroïne n'est pas masochiste. Elle fait ça par culpabilité et non pas par plaisir.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kley
Mangaversien·ne


Inscrit le : 01 Mai 2004
Localisation : Grenoble

Message Posté le : 17/11/05 14:57    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà, c'était bien ça Life, ces scans-là.

Pour le 'maso', ça n'en est pas (être maso, c'est ressentir un plaisir sexuel en se faisant du mal), alors que là, c'est une mutilation en vue de ressentir la douleur physique et donc d'échapper à ses souffrances morales.
Une scène de Life l'illustre bien : on voit une fille courir dans l'obscurité, puis s'échapper par une entaille ouverte vers la lumière et se transformer en coulée de sang...

C'est un moyen d'extérioriser la souffrance qu'on ressent, mais aussi de l'occulter par une souffrance physique, plus visible, plus perceptible, plus facile à comprendre et à accepter... Cela apporte du soulagement, on se sent mieux après (un peu comme si on s'était vidé de son mauvais sang)... C'est une pratique tabou, mais qu'on retrouve chez pas mal de filles et de garçons en proie à un véritable mal-être... et qui peut même se transformer en addiction. On appelle cela le "cutting".
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
melvin
Mangaversien·ne


Inscrit le : 25 Jan 2004
Localisation : Paris

Message Posté le : 13/02/14 18:03    Sujet du message: Répondre en citant

La série Limit par Keiko Suenobu qui raconte l'histoire d'une classe victime d'un accident de car. avait piqué ma curiosité à l'époque et je m'étais dit que ça sortirait sans doute chez kurokawa un jour mais ça fait un bon moment déjà que c'est fini et... rien.
C'est surprenant. L'histoire n'est pas intéressante en fait ?
L'auteure n'est pas bankable ?
Greg, tu comptes l'acquérir un jour ou pas ?
_________________
"Music is an indirect force for change, because it provides an anchor against human tragedy. In this sense, it works towards a reconcilied world." Tim Armstrong
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums -> L'Agora Manga Les heures sont au format GMT + 2 heures
Page 1 sur 1

 
Aller vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Site francophone - Support utilisation